Sexisme ordinaire : Cette photo dite « mignonne » fait vriller Twitter

Sexisme ordinaire : Cette photo dite « mignonne » fait vriller Twitter

sexisme photo twitter

Selon ce cliché, la petite fille sera une infirmière et le garçon, lui, un médecin. | © Capture d'écran Twitter / @TheMedicalShots.

Société

Il reste encore du travail à faire sur les internets.

L’égalité entre les femmes et les hommes commence dés le plus jeune âge. Et le secteur hospitalier ne doit pas déroger à la règle, même si certains n’ont pas forcément ce principe dans la tête. Une photo publiée sur Twitter ce dimanche, et ce par un compte dédié à l’univers médical, est rapidement devenue virale. Mignonne en apparence, ce n’est pas pour cette raison qu’elle a été très commentée.

Lire aussi > Sexisme : Une publicité des galeries Lafayette provoque l’ire d’une élue parisienne


Sur le cliché en question, on aperçoit deux enfants en bas âge, une petite fille et un petit garçon. Ils se tiennent la main dans un couloir situé dans ce qui semble être un hôpital. Tous les deux portent des tenues médicales. Jusque-là, rien de très suprenant. Sauf que le sexisme ordinaire vient vite frapper à la porte. Dans le dos de la fillette, qui est en rose, est écrit : « Nurse in training » (traduisez « infirmière en formation ») et sur celle du petit garçon, « Doctor in training » (soit « Docteur en formation »). « C’est mignon, n’est-ce pas », demande l’administrateur du compte Medical Shots à ses 215 000 abonnés.

Twitter bombe le torse

Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme, pas du tout en accord avec le message véhiculé par ce cliché. De nombreuses femmes et autres médecins s’accordent à dire que ce cliché est tout à fait sexiste. Pourquoi la petite fille ne pourrait-elle pas être le docteur ? Et le petit garçon, l’infirmier ?

(« Désolée. Je vis dans un monde où les femmes peuvent aussi être docteur. »)


(« Le sexisme n’est pas mignon »)

Lire aussi > Gillette s’attaque à la « masculinité toxique » dans un puissant spot publicitaire, et ça ne plaît pas à tout le monde

Un utilisateur a, lui, préféré retoucher la photo pour la rendre plus juste. Il a modifié les couleurs et le texte dans leur dos. Tous les deux sont désormais des « professionnels de la santé en formation ».


Un joli pied de nez à un cliché en apparence tout mignon, mais qui fait (encore une fois) preuve que la masculinité toxique est loin de disparaître des réseaux.

CIM Internet