Paris Match Belgique

Klimaatzaak : Selah Sue ouvre une liste de naissance écologique pour son fils

Vidéo Société

La naissance de Seth, le fils de Selah Sue, est l’occasion pour la chanteuse de démontrer son engagement écologique, à travers une liste de naissance ouverte par le biais du site de Klimaatzaak. L’ASBL est la première association à intenter un procès aux différents gouvernements belges au nom de la justice climatique. Carnet vert.

L’annonce est arrivée avec deux jolies photos. L’une de Selah Sue et Seth et l’autre à trois, en écho à la famille qu’ils forment désormais – aujourd’hui plus encore qu’auparavant, puisque le papa a déjà deux petites filles. L’artiste flamande avait disparu des radars depuis plusieurs mois. Arrivée au terme de sa grossesse, pas de faire-part classique, mais un message écologiste, ponctué d’un engagement financier concret.

Lire aussi > Justice climatique : Klimaatzaak croise le fer avec les gouvernements belges

« ‘Ce sera un petit garçon’, dit le gynécologue », se souvient Sanne, de son vrai prénom. « Ces premiers coups. Je suis amoureuse. Je rêve éveillée de ce petit homme … Quelle personne deviendra-t-il ? Avec quelles valeurs vivra-t-il plus tard ? Sera-t-il heureux ? En bonne santé ? Je me rends compte que pour la première fois, ça ne tourne plus seulement autour de moi. Son bonheur devient mon bonheur, sa douleur devient ma douleur. Son futur vaut tout pour moi », confie-t-elle dans un long post sur Facebook.

« Ce petit garçon mérite le meilleur pour aujourd’hui et pour demain, et je dois donc commencer à réfléchir et à ouvrir mes yeux sur ce qu’il se passe dans le monde », poursuit-elle.

Pas d’ourson en peluche pour Seth

Trump, le documentaire Cowspiracy et des heures de recherches plus tard, Selah Sue en est convaincue : ce qui attend le monde, balayé par des phénomènes météoroliques extrêmes, ce sont des inondations, la sécheresse, de mauvaises récolte, la famine et un flux de réfugiés climatiques sans précédent.

©Facebook – Joachim, Sanne et Seth.

Si l’artiste se rend bien compte qu’elle n’est pas « la meilleure élève » en matière d’empreinte écologique, avec des dizaines de déplacements en avion pour les besoin de ses tournées, elle décide néanmoins de poser un geste pour l’avenir de Seth : depuis le 21 mars, elle encourage ses fans à verser des « dons écologistes » sur une liste de naissance, dont les bénéfices iront tous à Klimaatzaak.

Que mon fils doive vivre avec l’énorme impact du réchauffement climatique est déchirant.

Klimaatzaak est la première association à intenter un procès aux différents gouvernements belges au nom de la justice climatique. Une affaire sans précédent dans le pays, qui entend faire respecter ses promesses environnementales, mais qui n’y parviendra qu’au terme d’un long combat judiciaire, dont les citoyens sont également partie prenante. « Un tel procès coûte de l’argent », explique Selah Sue.

« Que mon fils – et tous les autres enfants – doivent vivre avec l’énorme impact du réchauffement climatique est déchirant. Surtout quand la génération de leurs parents aurait pu prévenir cela », ajoute-t-elle encore. La liste sera ouverte durant un an et un jour après le lancement du « babyfounding », Selah Sue a déjà récolté près de 300 euros pour la cause – et tous les jeunes parents peuvent faire de même, en créant leur liste sur le site de Klimaatzaak.

Voir aussi > Le Pérou saccagé par des pluies torrentielles

La chanteuse de « Raggamuffin » fait partie des bekende vlamingen – ces flamands célèbres – qui soutiennent le combat de Klimaatzaak. Parmi eux, on compte par exemple le réalisateur Nic Balthazar, Tom Lenaerts, ou encore la présentatrice et comédienne Sandra Vanthielen.

CIM Internet