L’inquiétante popularité de la kétamine auprès des jeunes

L’inquiétante popularité de la kétamine auprès des jeunes

ketamine

Si la kétamine permet donc de traiter certaines pathologies telles que l'angoisse ou la dépression, sa popularité croissante inquiète. | © Unsplash / Adrien Olichon

Société

La kétamine, ou la nouvelle cocaïne.

 

Près d’un jeune sur cinq âgés entre 18 et 34 ans qui fréquentent régulièrement les événements de musique électronique, a pris de la kétamine l’an dernier, selon les premiers résultats d’un projet qui a pour ambition de cartographier l’usage de drogues et d’alcool dans cinq pays européens, et dont De Standaard, Het Belang van Limburg et Het Nieuwsblad ont pu prendre connaissance.

« Special K »

La kétamine gagne ainsi du terrain aux côtés de la traditionnelle cocaïne (24%), de la MDMA/XTC (33%) et du cannabis (59%). « La kétamine est en train de faire une énorme percée », a expliqué Tina Van Havere (Hogeschool Gent) qui mène les recherches pour la Belgique. « C’est un phénomène auquel nous n’avons plus assisté depuis longtemps. Il y a quelques années, il n’y avait encore aucune mention de l’utilisation de la kétamine. »

Lire aussi > Comment les drogues psychédéliques pourraient soigner des maladies mentales

Il s’agit d’un anesthésiant utilisé dans les hôpitaux ou en médecine vétérinaire. En doses inférieures, elle est également utilisée comme drogue en soirée, souvent appelée « Special K ». Efficace pour lutter contre l’angoisse et la dépression, la kétamine est d’ailleurs en passe de devenir légale, commercialisée par des géants pharmaceutiques sous forme de médicaments, notamment de spray nasal.

Effets secondaires

Si la drogue donne la sensation de quitter son propre corps et permet donc de traiter des pathologies telles que la dépression, « la popularité croissante inquiète », souligne-t-ton. « Car la kétamine est aussi une drogue très imprévisible. Les consommateurs risquent presque une expérience de mort. Le mix avec l’alcool est aussi dangereux. » De plus en plus populaire, cette drogue provoque certains effets secondaires non négligeables, pouvant donner lieu à des dommages cognitifs ainsi qu’à des psychoses.

 

Avec Belga

Mots-clés:
drogues cocaïne kétamine
CIM Internet