Pédophilie dans l’Eglise : selon l’abbé de la Morandais, les enfants cherchent « spontanément la tendresse »

Pédophilie dans l’Eglise : selon l’abbé de la Morandais, les enfants cherchent « spontanément la tendresse »

abbé

L'abbé Alain de la Morandais, en 2011. | © Alain JOCARD / AFP

Société

Lundi sur LCI, au cours d’une émission évoquant les scandales de pédophilie dans l’Eglise, l’abbé Alain de la Morandais a affirmé que les enfants cherchaient « spontanément la tendresse ». 

L’abbé Alain de la Morandais, interrogé sur les scandales de pédophilie dans l’Eglise, a affirmé que les enfants cherchaient « spontanément la tendresse », des propos condamnés mardi par l’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit.

« On a toujours l’impression qu’un viol, c’est de la violence. Au départ, je ne crois pas », a dit le curé médiatique de 83 ans lundi sur LCI, interviewé sur les agressions sexuelles sur mineurs dans l’Eglise. « Dans les échos que j’ai eus (… ), un enfant cherche spontanément la tendresse d’un homme ou d’une femme. Et souvent ce sont des gamins en frustration de tendresse. Ils vont chercher de la tendresse », a poursuivi l’abbé, des propos relevés ensuite par l’émission « Quotidien ».

Lire aussi > Grâce à Dieu : le film de François Ozon sur la pédophilie dans l’Église

« Vous avez tous observé qu’un gamin, il vient, il vous embrasse sur la bouche »

Alors qu’on lui oppose que la responsabilité est chez l’adulte, il répond : « Bien entendu. Mais le gamin il va chercher… Vous avez tous observé qu’un gamin, il vient, il vous embrasse sur la bouche », a-t-il continué. « Si, moi j’ai vu ça », a-t-il persisté face aux dénégations de son entourage.

« Je condamne fermement les propos de l’abbé de La Morandais », a écrit l’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit sur son compte Twitter.

CIM Internet