Ce job simplissime pour la Nasa peut vous faire gagner 16 500 euros

Ce job simplissime pour la Nasa peut vous faire gagner 16 500 euros

Nasa expérience

Que ce soit pour se déplacer, manger ou uriner, les cobayes devront donc - et à tout prix - rester allongés, de la tête aux pieds. | © Unsplash / Pim Chu

Société

Mesdames, votre mission si vous l’acceptez : rester allongées pendant deux mois.

 

Vous êtes une femme ? Non fumeuse ? Âgée de 24 à 55 ans ? Qui a du temps à perdre et adore glander en regardant les mouches voler ? Arrêtez tout. Vous êtes peut-être le cobaye idéal activement recherché dans le monde entier.

Dans le cadre d’une expérience sur la gravité, la Nasa, l’agence spatiale européenne (ESA) et le Centre allemand de l’aéronautique et l’astronautique (DLR) sont à la recherche de profils bien particuliers. L’objectif ? Mesurer les effets de la gravité sur le corps, notamment l’atrophie osseuse et musculaire bien connue des astronautes qui effectuent de longues sortie en orbite.

89 jours sans s’assoir ni se lever

Afin de réaliser l’expérience baptisée « Artificial Gravity Bed Study », l’ESA, le DLR et la Nasa ont besoin de cobayes féminins, non fumeurs, âgés de 24 à 55 ans, mesurant entre 1,53 et 1,90 mètre et possédant quelques notions linguistiques en allemand. Celles qui se porteront volontaires pourront ainsi espérer empocher la modique somme de 16 500 euros. Un sacré salaire… qui prend tout son sens dès qu’on se penche sur les termes et conditions.

Lire aussi > La NASA accueille Luciana, la poupée astronaute qui veut promouvoir les sciences chez les filles

Comme il est spécifié sur le site de recrutement, la phase expérimentale se déroulera de septembre à décembre prochain. 89 jours pendants lesquels les participantes ne pourront pas s’assoir ni se lever. Que ce soit pour se déplacer, manger ou uriner, elles devront donc – et à tout prix – rester allongées, de la tête aux pieds. « Les mouvements des participants seront limités, de sorte que les muscles, les tendons et le système squelettique seront moins sollicités », explique le centre allemand dans un communiqué.

Lire aussi > Les femmes seront les prochaines à marcher sur la Lune et Mars

Installées dans une centrifugeuse qui sert à créer la gravité artificielle et réalise une rotation chaque jour, les volontaires seront placés sur des lits inclinés de six degrés vers le haut de la tête, afin de simuler « le déplacement des fluides corporels des astronautes dans un environnement de microgravité », précise-t-on. Enfin, pour éviter la prise de poids due à un manque d’activité, le contrat précise qu’un régime alimentaire sera adapté pour que le corps reçoive ce dont il a besoin. Alors, des motivées ? Non ? Vraiment ?

CIM Internet