Paris Match Belgique

La Toile s’indigne après une agression transphobe à Paris [VIDÉO]

agression transphobe

Une violente altercation s’est déroulée ce dimanche sur la place de la République à Paris. | © Capture d'écran Twitter / SOShomophobie.

Société

Dans la capitale française, une personne transgenre s’est retrouvée dans une foule et a été agressée verbalement et physiquement.

Des images insupportables qu’on en a marre de voir. Sur Twitter, une vidéo publiée ce mardi par le militant homosexuel Lyes Alouane et montrant une agression verbale et physique à caractère transphobe a vivement fait réagir. La scène prend place Place de la République à Paris, date de ce dimanche et se produit en marge d’un rassemblement contre un cinquième mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Lire aussi > « H, F, X ? Et alors ? » : Enfin une campagne pour lutter contre la transphobie

Une honte

La victime, une personne transgenre vêtue d’une tenue à rayures noires et blanches, sort de la rame de métro quand certaines personnes issues du rassemblement commencent à lui scander des injures. Un individu lui passe la main dans les cheveux et les insultes reprennent de plus belle. Visiblement, une de celles-ci ne passe pas alors qu’une jeune femme essaie de retenir la victime, qui fonce vers quelqu’un. Des coups partent avant que des agents de la RATP, les services de transports parisiens, n’interviennent pour protéger la victime.


“Des hommes ont commencé à l’humilier en chantant une chanson censée la sexualiser pour la ridiculiser. Puis un homme lui a craché dessus. La victime s’est énervée et s’est dégagée. Alors l’homme a commencé à la frapper », a commenté Lyes Alouane au HuffPost.

L’association SOS Homophobie a dénoncé l’agression transphobe et cet “effet de meute insupportable » . La maire de Paris Anne Hidalgo s’est quant à elle dite “indignée », assurant que “les coupables de cet acte intolérable doivent être identifiés et poursuivis ».


Marlène Schiappa, secrétaire d’État pour l’égalité femmes-hommes, a également réagi sur son compte Twitter : “Les LGBT phobies ne sont pas des opinions mais de la bêtise et de la haine. Elles agressent et tuent. »

Lire aussi > Transkids : pour la reconnaissance des enfants transgenres en Belgique

Une enquête a été ouverte pour identifier les agresseurs, a indiqué la mairie de Paris.

CIM Internet