Paris Match Belgique

Crise des réfugiés : en Afrique, l’Ouganda au bord du gouffre

Fuyant la guerre et les conflits au Soudan du Sud, les milliers de réfugiés affluent chaque jour en Ouganda. | © Belga

Société

Une grave crise des réfugiés frappe l’Ouganda, ont prévenu l’ONU et le gouvernement ougandais ce jeudi.

Tandis que la crise de réfugiés continue de se répandre partout dans le monde, l’Ouganda devient le théâtre de la crise migratoire la plus importante d’Afrique.

Fuir à tout prix

Les Nations Unies ont averti ce jeudi 23 mars que le pays atteignait un point de rupture, avec environ 3000 réfugiés qui affluent en Ouganda chaque jour. Des réfugiés qui fuient le Soudan du Sud pour rejoindre les quelque 800 000 personnes qui se terrent déjà en Ouganda, au point où ce pays est maintenant au bord de l’effondrement, ont prévenu l’ONU et le gouvernement ougandais.

Filippo Grandi, le chef onusien des réfugiés, a réclamé l’assistance de la communauté internationale en précisant qu’avec le nombre actuel d’arrivées, – 570 000 réfugiés sont arrivés du Soudan du Sud depuis juillet – le total pourrait surpasser le million de personnes d’ici la mi-2017.

L’Ouganda ne peut pas gérer à elle seule la plus importante crise de réfugiés d’Afrique.

« Au bord de l’effondrement », selon les termes de M. Grandi, l’Ouganda subit une vague sans précédent de réfugiés sud-soudanais qui déferlent depuis l’éclatement des combats dans la capitale du Soudan du Sud. « Le manque d’intérêt de la communauté internationale pour le peuple du Sud-Soudan abandonne à leur sort certains des humains les plus vulnérables du monde, au moment où ils ont le plus besoin d’aide », a déclaré M. Grandi.

Nouvelle arrivée de réfugiés sud-soudanais en Ouganda, faisant la queue pour leur enregistrement. © AFP PHOTO / ISAAC KASAMANI / Belga

Une situation de plus en plus critique

Le Premier ministre ougandais, Ruhakana Rugunda, a précisé qu’il continuera à accueillir « ses voisins dans le besoin » mais avec l’aide urgente et indispensable de la communauté internationale. Selon les Nations Unies, le pays a besoin de plus de 230 millions d’euros pour faire face à cette crise dont « la situation est de plus en plus critique ». Si rien n’est fait d’ici juin prochain, le Programme alimentaire mondial met en garde contre des pénuries alimentaires graves.

Depuis l’éclatement de la guerre civile au Soudan du Sud, en décembre 2013, la manière dont l’Ouganda traite les réfugiés sud-soudanais fait partie des plus progressistes du continent. Le gouvernement et la communauté d’accueil du pays faisant preuve d’une générosité exceptionnelle envers les personnes fuyant la guerre et les conflit. Un accueil salué par la communauté internationale affirmant qu’il s’agissait « d’un exemple à suivre ».

CIM Internet