Julian Assange arrêté par la police britannique à l’ambassade d’Équateur

Julian Assange arrêté par la police britannique à l’ambassade d’Équateur

julian assange, Wikileaks

Julian Assange le 19 mai 2017. | © Justin Tallis / AFP

Société

Le lanceur d’alerte, Julian Assange, a été arrêté alors qu’il était réfugié depuis 2012 dans l’ambassade d’Équateur à Londres. Il craint d’être extradé vers les États-Unis pour la publication en 2010 de milliers de documents confidentiels du département d’État et du Pentagone sur son site WikiLeaks.

 

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié depuis sept ans dans l’ambassade d’Équateur, à Londres, a été arrêté, a annoncé jeudi Scotland Yard.

« Julian Assange, 47 ans, a été arrêté aujourd’hui, jeudi 11 avril, par des agents du service de la police métropolitain (MPS) à l’ambassade d’Équateur », a annoncé Scotland Yard. Ils expliquent que l’arrestation a été menée en vertu d’un mandat de juin 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster Magistrates, pour non présentation au tribunal (violation de ses conditions de liberté surveillée dans un dossier de viol présumé en Suède). Julian Assange a été placé en garde à vue dans un commissariat londonien et sera « présenté au tribunal de Westminster dès que possible ».

L’Équateur « a mis fin illégalement » à l’asile politique accordé à Julian Assange et l’ambassadeur a « invité » la police britannique dans l’enceinte diplomatique pour l’arrêter, a accusé de son côté le site d’information WikiLeaks dans des tweets.

Il craint d’être extradé vers les États-Unis pour la publication en 2010 sur son site de milliers de documents confidentiels du département d’État et du Pentagone.

Lire aussi > Donald Trump veut arrêter le responsable de WikiLeaks à tout prix

julian assange, wikileaks
Un panneau publicitaire soutenant Julian Assange devant l’ambassade équatorienne à Londres le 5 avril 2019. © Daniel Leal-Olivas/AFP

WikiLeaks, via Twitter, dénonce l’arrestation de son fondateur. « Cet homme est un fils, un père, un frère. Il a remporté des dizaines de prix de journalisme. Il est nominé pour le prix Nobel de la paix chaque année depuis 2010. Des acteurs puissants, y compris la CIA, sont engagés dans un complexe effort pour le déshumaniser, le délégitimer et l’emprisonner. »

Julian Assange avait également été accusé de viol en 2010. L’avocate de la femme qui l’accusait de viol en Suède a indiqué qu’elle allait demander au parquet la réouverture de l’enquête après l’arrestation du fondateur de WikiLeaks à Londres. « Nous allons tout faire pour que les procureurs rouvrent l’enquête suédoise et qu’Assange soit remis à la Suède et traduit en justice pour viol », a indiqué Elisabeth Massi Fritz à l’AFP. Assange étant réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres, la Suède avait abandonné les poursuites en mai 2017, à trois ans de la prescription, faute de pouvoir faire avancer les investigations.

Lire aussi > Malgré l’abandon des poursuites pour viol, Scotland Yard est toujours à la poursuite de Julian Assange

Avec l’AFP et Belga

CIM Internet