Paris Match Belgique

Souffrance au travail : un mauvais patron serait pire pour la santé que le tabagisme passif

AVC, hypertension, dépression... gare à ne pas se laisser dépasser ! | © Belga

Société

« Mon patron me tue » : plus qu’une expression de mécontentement, une réalité selon une étude récente publiée par Quartz Magazine. Qui révèle notamment que le stress au travail peut avoir des effets similaires au tabagisme passif sur la santé. 

En 2014, une étude réalisée par le spécialiste en ressources humaines Securex révélait que près de deux travailleurs sur trois (64 %) souffrent de stress au travail en Belgique. Un chiffre en hausse constante, et qui pose un réel danger pour la santé des travailleurs belges. Selon les données récoltées par la Harvard Business School et Stanford University, le stress au travail peut avoir sur la santé des effets aussi négatifs que le tabagisme passif. « Pas étonnant, quand on voit le temps que les personnes passent en moyenne chaque jour au travail » Joel Goh, un des auteurs de l’étude.

Peur du licenciement

Principale cause de stress au travail : la peur du licenciement. Les employés qui vont travailler la peur au ventre à l’idée de se faire virer seraient 50% plus susceptibles que leurs collègues aux problèmes de santé. En outre, les personnes qui exercent des métiers à hautes-responsabilités et sont contraints de toujours se dépasser augmentent leurs risques de problèmes de santé sérieux de 35%.

 

La principale cause de stress est la peur de se faire licencier © Belga

Risque d’AVC

Hypertension, nervosité, fatigue et dépression sont les conséquences le plus souvent décrites du stress au travail. Mais être il pourrait également augmenter le risque d’attaque cérébrale, selon une étude publiée dans la revue Neurology. Parmi les personnes suivies pour les besoins de l’étude, entre 11 et 27 % des répondants disaient exercer un emploi stressant. Avec une augmentation de leur risque de faire un accident vasculaire cérébral de 22 %, voire même 33 % pour les femmes.

Gare aux faux amis

Face aux dangers, comment se protéger ? Les techniques de relaxation ou de méditation peuvent servir d’échappatoire pour  ne pas se laisser envahir. Même chose pour l’activité physique, excellent exutoire. Attention toutefois à ne pas utiliser l’alcool ou la cigarette en guise d’anti-stress : si ils procurent une certaine détente, à long terme, leurs effets sont loin d’être désirables…

Mots-clés:
travail harcèlement
CIM Internet