Qui est Katie Bouman, la femme derrière la photographie du trou noir ?

Qui est Katie Bouman, la femme derrière la photographie du trou noir ?

trou noir

La jeune fille se souvient des moindres détails de cette journée. | © Le trou noir. ©Event Horizon Telescope, 2019

Société

Katie Bouman, 29 ans, est l’une des premières personnes à avoir révélé la première photo du trou noir.

Katie Bouman se souvient des moindres détails de cette journée qui bouleversera sa vie à tout jamais. Un jour de juin 2018, cette jeune informaticienne de 29 ans et trois collègues se retrouvent dans une petite salle de l’Université d’Harvard, à l’abri des regards indiscrets. Ils découvriront, après des années de recherches, la première photographie d’un trou noir, dévoilée mercredi après-midi, lors de six conférences de presse simultanées organisées à travers le monde.

Lire aussi > Pourquoi la voix de Stephen Hawking a été envoyée vers un trou noir

Ce jour-là marque la fin du silence des chercheurs, tenus de garder leur découverte secrète. « C’était très difficile de ne rien raconter », confie Katie Bouman. « Je n’avais même pas parlé de cette photo à ma famille ». Son père, Charles Bouman, professeur d’ingénierie à l’Université Purdue, a raconté au Journal & Courier que sa fille avait prévenu sa famille qu’elle allait avoir une grande nouvelle à annoncer mercredi, sans en dire plus. « Elle n’a pas été autorisée à nous dire exactement de quoi il s’agissait, mais nous avions quelque doute. Elle a gardé le secret absolu, même avec ses parents », a déclaré son père, tout fière, au journal local.

Sa photo a fait le tour du Web

Son parcours universitaire est prodigieux. Ses études ont commencé à l’Université du Michigan où elle a obtenu en 2011 un diplôme en génie électrique. Katie Bouman s’est ensuite dirigée vers l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) où elle a obtenu en 2013 une maîtrise en génie électrique et en informatique, ainsi qu’un doctorat en 2017.

Plutôt discrète sur les réseaux sociaux, la jeune femme originaire de l’Indiana a publié une photo d’elle sur Facebook, lorsqu’elle découvre, ébahie, la première image reconstruite du trou noir. La photo a rapidement fait le tour du Web.

Lire aussi > Aux Philippines, on a découvert une nouvelle espèce humaine

Des chercheurs ont uni leur savoir pour rassembler près de 5 000 To de données – suffisamment pour remplir une demi-tonne de disques durs – afin de découvrir cette première image. Pour ce faire, l’équipe avait besoin d’algorithmes capables de distiller toutes ces informations désordonnées en une seule image compréhensible. Katie Bouman faisait partie d’un petit groupe de personnes qui a passé des années à développer et à tester ces méthodes. « Nous avons vu l’image apparaître sur nos ordinateurs », raconte la jeune femme au Time, « la bague est apparue si facilement. C’était incroyable ».

CIM Internet