Paris Match Belgique

#BalanceTonPorc : La fable satirique d’Anne Roumanoff qui fait le tour du web [VIDEO]

me too, balance ton porc

#MeToo, la version anglaise de #BalanceTonPorc. | © Unsplash/Mihai Surdu

Société

Un an et demi après #BalanceTonPorc, Anne Roumanoff résume le mouvement à travers une fable dans une vidéo de 3 minutes.

 

Il y a un peu plus d’un an, la parole des femmes victimes d’harcèlement et d’agressions sexuels se libérait. Dans la foulée de l’affaire Weinstein, aussi bien des personnalités connues que des anonymes racontaient leurs expériences personnelles. Le hashtag #BalanceTonPorc permettait de regrouper les témoignages de toutes les victimes.

Lire aussi > #BalanceTonPorc : sur Twitter, le harcèlement sexuel dénoncé

Cette semaine, Anne Roumanoff est revenue sur ce mouvement #BalanceTonPorc. Invitée par le média FRAICHES (de Minute Buzz) – « qui donne la parole à toutes les femmes » –, l’humoriste conte une fable satirique intitulée « Les porcs et les poulettes ».

« Sur les perchoirs politiques, dans les poulaillers du show-biz, ou les terriers de l’administration, partout se cachaient de petits cochons » commence l’humoriste, insistant ainsi sur le fait que ce phénomène n’est pas réservé à une classe sociale, mais est bien présent dans toute la société. Seul point commun, « le goret se reconnaissait à ce qu’il ne distinguait pas : le ‘non’ du ‘oui’ ».

L’artiste toujours vêtue de rouge raconte également la difficulté pour ces « poulettes » de se faire entendre face à ces « porcs qui minimisaient les faits ». L’histoire continue avec « la fin du règne du cochon » en novembre 2017, transformant les « mâles dominants en moutons ». Cette fable permet de revenir sur les réponses de certains réfractaires au mouvement, déclarant notamment « la fin de la drague ».

Anne Roumanoff termine avec une jolie moralité : « espérons que nos fils seront désormais élevés avec la conscience de la nécessité de respecter de toutes les femmes l’intégrité ».

CIM Internet