Nos vents 2.0 : Le compte instagram du ghosting

Nos vents 2.0 : Le compte instagram du ghosting

ghosting instagram

Image d'illustration. | © freestocks.org / Unsplash

Société

Un compte Instagram offre une revanches aux personnes victimes de  « ghosting » en publiant les messages des plus lâches d’entre-nous.

Qui a déjà mis son gsm en mode avion en attendant la réponse à un message ? Vous êtes vous déjà fait quitter sur les réseaux sociaux ? Votre dernier crush ne répond subitement plus à vos messages ? Parce qu’on a tous déjà reçu un vent via nos téléphones, le compte Instagram « Nos vents 2.0. » rassemble les pires messages qui ont agité nos vies sentimentales.

Parce qu’on la connait tous cette attente interminable, l’espoir du « vu » et l’attente d’une réponse, le « non vu » qui peut parfois aussi être synonyme de soulagement … Et puis parce que il y a ces messages qu’on aurait rêvé ne jamais recevoir, qu’ils mettent un terme à une relation ou soient pénibles à lire… « Nos vents 2.0 » c’est un moyen de témoigner, mais aussi d’essayer de dédramatiser. « Parce qu’au fond ce ne sont que des vents, et que le vent, ça tourne » expliquent les créateurs du compte aux plus de 35 000 abonnés.

Lire aussi > Les comptes Instagram qui nous mettent l’eau à la bouche

Pour ceux qui ne connaissent pas, le « ghosting » – du terme anglais « Ghost » qui veut dire « fantôme »- est une rupture sans explications, ou le fait d’ignorer volontairement quelqu’un sur les sites de rencontre et les réseaux sociaux.  Cela passe par exemple par le fait de lire un message sans jamais y répondre ou même de ne pas l’ouvrir, tout en apparaissant connecté régulièrement.

Lire aussi > Ex Relou : L’hilarant compte Insta devient un livre

 

View this post on Instagram

 

Merci @vianneymusique pour l’inspiration. #tejpartexto #balancetonvent #tesoù #paslà #maisoùestudanscecas

A post shared by Nos vents 2.0 💔 (@tejpartexto) on

Et à l’inverse, il existe aussi le « ghostbusting », un mot inspiré du film Ghostbusters et qui signifie, en français, « chasseurs de fantômes ». Dans le contexte de l’amour, et de la drague surtout, le « ghostbusting » consiste à ne pas lâcher l’affaire et de continuer à envoyer des messages à celui ou celle qui a décidé de les ignorer du jour au lendemain. Une façon d’inverser la tendance pour faire culpabiliser l’autre. 

 

View this post on Instagram

 

1+1=0 #biententé.

A post shared by Nos vents 2.0 💔 (@tejpartexto) on

Pourquoi cette pratique est-elle utilisée sur les réseaux sociaux ?

Une étude révèle que 40 % des répondants envisagent d’utiliser un réseau social ou un message pour mettre un terme à leur relation amoureuse. Les raisons évoquées ? Eviter d’essuyer les larmes du partenaire, d’affronter sa colère ou de devoir se sentir obligé de répondre à trop de questions. La notion de rejet par autrui sur les plateformes est relativement large : du simple point de ponctuation à l’insulte, en passant par le « vu » sur WhatsApp et l’absence de réponse, nombreuses sont les situations douloureuses qui amènent à penser que l’on s’est pris un vent.

Lire aussi > T’as joui ? Le compte Insta qui questionne le plaisir féminin

 

Le compte « Nos vents 2.0 » est destiné avant tout à (faire) sourire. Loin de l’idée de juger ou de devenir moralisateur, les créateurs souhaitent « simplement rendre compte de ce que pas ‘message numérique’ nous sommes parfois amener à écrire ». « Un message, rapide et banal, n’est pas toujours anodin » expliquent-ils, « tout comme l’ensemble de nos pratiques sur le digital ! Nous sommes simplement ici pour les constater… et tenter d’y réfléchir. »

Mots-clés:
Instagram
CIM Internet