« Balance Ton Quoi » : Une youtubeuse belge détourne Angèle pour dénoncer l’islamophobie [VIDÉO]

« Balance Ton Quoi » : Une youtubeuse belge détourne Angèle pour dénoncer l’islamophobie [VIDÉO]

balance ton quoi islamophobie

Sara Lou de la chaîne YouTube "Molem Sisters". | © Capture d'écran YouTube.

Société

« Moi je passerai pas à la télé, mon voile n’est pas très apprécié » : Ou quand une youtubeuse molenbeekoise prône la liberté de porter le voile en reprenant Angèle.

Alors que son clip « Balance Ton Quoi », acclamé de tous les côtés pour son côté engagé et drôle à la fois en dénoncant le sexisme ordinaire, n’est sorti qu’il y a huit jours (et culmine à 9 millions de vues sur YouTube), Angèle a déjà droit à un détournement. Une reprise en vidéo qui dénonce l’islamophobie dont sont victimes les femmes qui portent le voile, et qui fait mouche. À l’origine du clip, la youtubeuse Molenbeekoise Sara Lou, qui travaille dans la mode, est très active sur les réseaux sociaux et tient la chaîne Youtube « Molem Sisters ». La jeune femme avait, début janvier, partagé une vidéo Facebook dans laquelle elle mettait les auteurs des violences du réveillon du nouvel an devant leurs responsabilités. Et récolté pas moins de 167 000 vues. Cette fois, elle s’essaie à la chanson.

Lire aussi > Après « Balance ton quoi », Angèle se lancera-t-elle dans le cinéma ?

« À trop vouloir me sauver, tu finis par m’oppresser »

« Ils parlent tous comme de vrais experts, de tous les voiles ça parle mal, 2019 je ne sais pas ce qu’il te faut, mais je suis plus qu’un animal », clame Sara en gros plan, alors que lui précédaient des propos du polémiste Eric Zemmour amalgamant port du voile et djihad. « On dit que les débats sont à la mode, et qu’ils marchent mieux quand ils font mal, il faudrait peut-être casser les codes, une fille qui se voile ce serait normal », poursuit la jeune femme qui se met en scène dans différentes situation du quotidien. Qu’ils s’agissent de réflexions sur son hijab de running, du comportement déplacé d’un serveur refusant de prendre sa commande ou l’accès plus que compliqué au marché du travail, la vidéo sent le vécu. « À trop vouloir me sauver, tu finis par m’oppresser, ouais c’est mon choix », conclut-elle entourée de plusieurs femmes, voilées ou non.

Lire aussi > Le hijab de sport de Decathlon, une polémique « ridicule » et contradictoire

Angèle n’a, elle, pas encore réagi à ce détournement, mais le succès est déjà au rendez-vous : 61 000 personnes ont visionné le clip sur YouTube et les réactions positives pleuvent. « Wow superbe reprise. Je ne suis pas voilée mais en tant que féministe je vous supporte évidemment. Laissez le choix aux femmes. Même s’ils sont différents des vôtres », se félicite une internaute quand une autre espère « que cette musique pourra changer l’opinion des gens à l’avenir ». Un beau message d’espoir.

CIM Internet