Paris Match Belgique

Saga Publifin : Tecteo à l’origine de la modification de décrets wallons ?

Le transfert des activités de Tecteo vers Nethys, la filiale privée du groupe, devait permettre d'échapper au contrôle de tutelle. | © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Société

Publifin n’en finit plus de révéler ses secrets : en 2013 et 2014, Tecteo aurait fait pression sur le gouvernement wallon pour faire modifier deux décrets, dans son plus grand intérêt.

En 2013, l’intercommunale Tecteo (devenue depuis Publifin), ambitionnait de transférer ses activités vers des filiales privées échappant en grande partie au contrôle de tutelle. Pour ce faire, il était nécessaire d’obtenir la modification de deux décrets wallons liés à l’organisation des marchés de l’électricités et du gaz – des modifications qui n’étaient pourtant pas du tout au programme au niveau régional, révèle Le Soir.

Fin février 2014, l’entreprise d’audit PwC rédige même un rapport pour Nethys, la filiale privée du groupe, qui détaille ce mégaprojet de transfert. Dans ce rapport, la modification des décrets wallons semble ne représenter qu’une simple formalité, écrit le quotidien.

Lire aussi > Enquête, doutes et regrets : confessions d’un membre de Publifin

Le lobbying de Nethys

La modification souhaitée par l’intercommunale : permettre à un gestionnaire de réseau de distribution de gaz ou d’électricité d’avoir le statut de personne morale de droit privé, ce qui rendrait possible le transfert de cette branche d’activités de Tecteo vers Nethys. Une telle modification des décrets Électricité et Gaz ne fait pas partie de l’accord de gouvernement, mais va finir par se concrétiser en avril 2014, pour ce qui est du volet « Électricité », via deux vagues d’amendements « curieux » et de dernière minute qui seraient le fruit, selon le journal, d’un intense travail de lobbying de Nethys en coulisses.

©BELGA PHOTO SOPHIE KIP

Un lobbying qui a posteriori semble moins réussi qu’attendu, puisque le décret amendé permettra bien d’offrir le statut de société privée à un gestionnaire de réseau de distribution, ce que souhaitait Tecteo, mais avec l’obligation de maintenir une comptabilité séparée pour cette activité (et la possibilité pour la Région de plafonner les salaires du management).

Lire aussi > Scandale Publifin : vers une mise en échec du PS liégeois ?

Finalement, le projet initial de Tecteo/Publifin sera quelque peu modifié : le 6 mai 2014, l’intercommunale liégeoise décide de ne plus transférer son réseau électrique dans la boîte noire Nethys mais plutôt de le faire dans Resa, filiale privée de Nethys, spécialement dédiée à la gestion de réseaux et soumise à la tutelle du régulateur énergétique.

Avec Belga

CIM Internet