Ils mangent des bananes pour dénoncer la censure en Pologne

Ils mangent des bananes pour dénoncer la censure en Pologne

bananes, censure, pologne

Les manifestants se sont réunis ce lundi devant le Musée national de Varsovie. | © Janek SKARZYNSKI / AFP

Société

Des centaines de manifestants ont mangé des bananes devant le Musée national de Varsovie pour dénoncer le retrait d’une œuvre.

 

C’est une scène peu commune qui a eu lieu ce lundi dans la capitale polonaise. Des centaines de manifestants ont consommé des bananes à l’entrée du Musée national de Varsovie. L’objectif était de dénoncer une tentative de censure après le retrait d’une exposition d’une œuvre représentant une jeune femme en train de déguster ce fruit, a constaté un photographe de l’AFP.

Les manifestants se sont réunis ce lundi devant le Musée national de Varsovie. © Janek SKARZYNSKI / AFP
Les manifestants se sont réunis ce lundi devant le Musée national de Varsovie. © Janek SKARZYNSKI / AFP
Les manifestants se sont réunis ce lundi devant le Musée national de Varsovie. © Janek SKARZYNSKI / AFP

Le directeur de l’établissement, nommé récemment par le gouvernement conservateur, a fait enlever de la galerie d’art des 20e et 21e siècles l’œuvre de l’artiste polonaise Natalia LL intitulée L’Art de la consommation, un film de 1975 dans lequel une jeune femme dévore une banane d’une manière suggestive. Le Daily Mail indique que les autorités jugent ces images « obsènes » et potentiellement nocives pour les jeunes enfants. Interrogé par le quotidien Gazeta Wyborcza, le directeur Jerzy Miziolek a estimé que le Musée national n’était pas un bon endroit pour traiter de questions relatives au « genre ».

Des mèmes pour dénoncer la censure

« Révolution des bananes », « L’art libre », ont scandé les manifestants munis de bananes ce lundi. Depuis ce week-end, de nombreux mèmes représentant des personnes, dont grand nombre d’artistes, en train de manger ce fruit ont envahi les réseaux sociaux en Pologne. Le hashtag #bananaselfie a même fait son apparition, regroupant de nombreux internautes se prenant en photo avec ce fruit.

Lire aussi > Quand un musée anversois dénonce la censure de Facebook avec humour

Quelques heures avant la manifestation, le directeur du musée avait fini par rétablir l’installation de la vidéo incriminée. La semaine dernière, le leader des conservateurs nationalistes polonais au pouvoir Jaroslaw Kaczynski a dénoncé la communauté LGBT, la théorie du genre et certaines recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une « menace à l’identité, à la nation et à l’État polonais ».

Mots-clés:
censure Musée pologne
CIM Internet