Le Yéti existe, c’est l’armée indienne qui le dit (et ce n’est pas une plaisanterie)

Le Yéti existe, c’est l’armée indienne qui le dit (et ce n’est pas une plaisanterie)

yéti

Image d'illustration. | © Unsplash / Bartozs Gorlewicz.

Société

L’armée indienne a posté plusieurs clichés de prétendues traces de l’abominable homme des neiges au Népal.

 

Nous avons enfin la preuve de l’existence du yéti. Du moins, c’est ce que pense l’armée indienne. Le compte Twitter de celle-ci a en effet posté plusieurs photos de traces de pas de plus de 80 centimètres qu’ils auraient découvert le 9 avril et qu’ils attribuent à un Yéti.

Lire aussi > Comment les scientifiques ont résolu le mystère de l’abominable homme des neiges

Ces photos ont été capturées entre le Népal et la Chine sur la montagne Makalu, une région bien connue des chasseurs de Yéti. Selon le Times Of India, l’armée a étudié ces photos pendant dix jours avant de les poster, estimant qu’elles correspondaient aux théories déjà existantes sur la créature. Le journal précise également qu’ils vont donner ces preuves à des experts pour une évaluation scientifique.

La longue quête du Yéti

Cette découverte insolite s’inscrit dans la longue quête autour du Yéti au Népal et en Inde. En 1950, le gouvernement népalais délivrait même un permis de chasse pour la capture d’un Yéti. Mais depuis, il n’y a pas eu de preuves concrètes de l’existence de l’abominable homme des neiges et en 2017, des chercheurs ont même étudié des échantillons venant supposés et ont découvert qu’ils provenaient de différentes races d’ours.

Quoi qu’il en soit cette photo de l’armée indienne fait réagir de nombreux internautes et quelques-uns tentent de trouver une explication rationnelle à ces empreintes. Certains pensent qu’il ne s’agit en fait que de traces de raquettes de neige tandis que d’autres expliquent qu’il s’agit de traces d’un ours brun de l’Himalaya. Le mystère reste, lui, entier.

CIM Internet