À la découverte d’un pays façonné par les femmes : Le reportage vidéo très empowerment féminin

À la découverte d’un pays façonné par les femmes : Le reportage vidéo très empowerment féminin

Illustration issue du film A land shaped by women réalisé en 2018.

Société

C’est l’histoire de deux championnes de sport de glisse, Anne-Flore Marxer (réalisatrice) et Aline Bock (productrice), parties à la rencontre de l’Islande dans un film outdoor qui en met plein la vue : A land shaped by woman. En plus d’être une source d’inspiration pour le développement de l’égalité des genres…

Par L.Dp

« Lorsque j’ai réalisé que l’Islande était en tête du classement des Nations Unies de l’égalité des sexes neuf années consécutives, nous avons pris la route jusqu’au nord du Danemark en van et embarqué dans le ferry pour l’Islande… Nous partions découvrir un pays façonné par les femmes. » Ce sont les premier mots de la réalisatrice et principale protagoniste, Anne-Flore Marxer qui explique la genèse de l’expédition dans le teaser du film. Elle qui s’est battue durant des années pour un peu plus d’égalité dans son sport de prédilection: le snowboard freeride.

Il y est question d’enthousiasme, de rêves, de confiance, d’envies de réaliser des choses et de les changer au besoin. Sans jamais perdre sa soif de vivre et son humour… Il y est question aussi de sports et de dépassement de soi car les deux femmes ont traversé l’île en skiant, en marchant, en surfant, en paddle… Mettons les choses au clair, les deux femmes ne sont pas des novices puisqu’elle peuvent l’une et l’autre se targuer d’être championne du monde en snowboard.

À travers des scènes de glisse en snowboard, splitboard ou planche de surf, on découvre aussi le combat des Islandaises pour l’égalité des sexes et leurs victoires depuis les années 70. Pour Aline, comme elle l’explique dans un reportage diffusé sur Arte à la fin du mois de mars, « les nombreux témoignages d’Islandaises dans le film sont éloquents et précieux. Il ya des interviews très fortes. C’est important pour que les spectateurs s’imprègnent de l’esprit du reportage. » Aucun homme n’est présent à l’image du début à la fin du film. « Pour nous les choses étaient limpides, nous voulions porter de l’action à l’écran et être une tribune pour les femmes » précise la freerideuse allemande.

Lire aussi > Danse de la joie, Lykke Li lance son festival 100% féminin avec Cat Power, Courtney Love et Charli XCX

La réussite de Heida Ásgeirsdottír est une illustration parfaite de cette volonté. Heida, jeune femme de 41 ans et éleveuse de moutons, a développé sa marque de vêtements de snowboard. « En passant du temps avec elle, nous nous sommes rendus compte qu’on pouvait accomplir des choses extraordinaires tout étant humble, douce et presque timide. L’absence d’ego n’est pas une raison pour sous-estimer un talent…Il n’y a donc pas besoin de traits de caractère typiquement masculins comme l’agressivité ou le besoin de domination pour réaliser de belles choses. » 

Le film est logiquement disponible sur le site A land shaped by women. Il est aussi diffusé dans de nombreux petits festivals mais pas sur la Belgique malheureusement. Il devrait cependant être bientôt disponible un peu partout en VOD.

CIM Internet