Paris Match Belgique

Quand Barbie brise les tabous sur Instagram

Une Barbie du 21ème siècle qui montre l’envers du décor de son monde édulcoré.  | © Trophy Wife Barbie

Société

Grande, blonde, à la plastique irréprochable, Barbie possède un physique de « rêve », loin d’être réaliste. Pour casser les clichés que la poupée véhicule sur les femmes, l’artiste canadienne Annelies Hofmeyr la mise en scène sur le compte Instagram « Trophy Wife Barbie ». 

Depuis quelques années, la célèbre poupée aux cheveux blonds fait l’objet de vives critiques. Une forme de modèle inatteignable souvent accusé de complexer les jeunes filles ou encore de diffuser une image de femme-objet. Aujourd’hui, le jouet évolue : nouveaux physiques, plusieurs couleurs de peau, nouvelles coiffures, port du voile…  Une Barbie qui colle donc davantage à la réalité et qui est devenue une source de création pour Annelies Hofmeyr, une artiste basée à Toronto.

Lire aussi > La première poupée transgenre inspirée d’une adolescente américaine

 

Period cravings have me like 🙌🏻🍫🍭🍰🎂🍮🍩🍪#givemeallthecarbs #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

Le compte Instagram Trophy Wife Barbie met en scène Barbie, littéralement et sarcastiquement transformée en trophée de chasse. On découvre que la poupée blonde fume des joints, a ses règles, porte un appareil dentaire ou se casse la figure dans la rue. “J’utilise Barbie pour explorer la question du genre et de la femme moderne tout en dénonçant le poids des représentations qui pèsent sur elle. Les cornes qu’elle porte sur sa tête sont une métaphore de cette pression sociale. À travers ma mise en scène, je me joue de la censure et discute des vrais sujets” décrypte l’artiste au site Forbes.

Lire aussi > Emma Watson : Comment un maquilleur a sauvé sa poupée ratée

 

Internetting à la @rcortesc #TrophyWifeBarbie #sexsells

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

Explosant les codes des blogueuses mode et des réseaux sociaux avec un subtil mélange de trash, de sexe et de glamour, Trophy Wife Barbie explore les limites des questions de genre. Et ce n’est pas la première fois que Barbie est parodiée sur les réseaux sociaux. Après le compte Instagram Socality Barbie qui se moquait ouvertement des hipsters, celui de Barbie Savior dénonce le comportements des Occidentaux en Afrique. Très active sur la toile, il semble que Barbie s’adapte à son époque et tente de dénoncer les vices de la société. Elle n’est donc pas prête de disparaitre des coffres à jouets…

Mots-clés:
Instagram Quotidien Barbie
CIM Internet