Paris Match Belgique

Bruxelles : chasse aux fraudeurs dans les transports en commun, 1 166 voyageurs interceptés

L'action a permis l'interception d'une personne détenant 180 grammes d'héroïne sur l'axe Nord-Midi. | © Flickr : William Murphy

Société

À Bruxelles, une mission de contrôle a été menée ce mardi 28 mars dans les transports en commun bruxellois. Résultat ? Beaucoup… beaucoup de fraude.

Un total de 1 166 voyageurs sans titre de transport valable a été intercepté sur le réseau Stib, mardi lors d’une action de police intégrée (FIPA) menée de 14h à 21h dans les transports en commun de la Région de Bruxelles-Capitale, annonce mercredi 29 mars la police fédérale dans un communiqué. Dix-huit cas de fraude ont été constatés à la SNCB sur l’axe Nord-Midi et 45 sur le réseau De Lijn. « Cette action avait pour but de réduire davantage encore la criminalité dans les transports en commun bruxellois et de renforcer le sentiment de sécurité des usagers », précise la police.

© BELGA PHOTO YVES BOUCAU

Fraude, drogue et séjour illégal

Lire aussi : Pays-Bas : des trottoirs lumineux pour distraire les piétons de leur smartphone

Cette action a également permis l’interception d’une personne détenant 180 grammes d’héroïne sur l’axe Nord-Midi et la découverte de plants de cannabis au domicile d’une personne résidant sur le territoire de la zone de police Bruxelles-Ouest. Dans cette même zone, quatre personnes devant encore purger une peine d’emprisonnement ont été interceptées. Enfin, 31 personnes ont été interceptées en séjour illégal dans le pays.

Cette action, coordonnée par la Direction de coordination et d’appui de la police fédérale de Bruxelles, a été exécutée par les six zones de police de la Région de Bruxelles-Capitale, la police des chemins de fer et les services de sécurité des sociétés de transports en commun SNCB, STIB, De Lijn et TEC. Pour ce qui est de l’immigration illégale, l’Office des étrangers a également mis à disposition des spécialistes.

© BELGA PHOTO YVES BOUCAU

(Avec Belga)

CIM Internet