Paris Match Belgique

New York va dédier un monument à deux femmes transgenres

transgenre

Une personne arborant un pins à l'effigie de Marsha P. Johnson. | © TIMOTHY A. CLARY / AFP

Société

New York va consacrer un monument à deux femmes transgenre, héroïnes de la lutte pour les droits de la communauté LGBTQ et figures des émeutes de Stonewall, une initiative présentée comme une première mondiale par le maire Bill de Blasio.

Le monument, dont la forme exacte n’a pas été dévoilée, devrait être érigé, à une date non précisée, sur la place Ruth Wittenberg, dans le quartier de Greenwich Village, tout près du Stonewall Inn, lieu d’émeutes emblématiques dont New York s’apprête à marquer en grande pompe le 50e anniversaire.

Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera faisaient partie des manifestants qui se sont opposés le 28 juin 1969 à une descente de police au Stonewall Inn, un bar gay, marquant le début de plusieurs jours d’émeutes considérées comme un tournant pour les droits des minorités sexuelles aux États-Unis.

Lire aussi > La transidentité n’est (enfin) plus considérée comme une pathologie mentale par l’OMS

Envoyer un message

« Ériger des statues ne change pas tout, mais cela envoie un message », a déclaré jeudi le maire lors d’une cérémonie organisée dans un centre d’accueil et d’animation de la communauté LGBTQ à New York. « Nous savons que des trans faisaient partie de cette rébellion », a rappelé Bill de Blasio. « En réalité, ils faisaient partie des leaders de ce moment décisif de l’histoire. »

L’apport des personnes transgenre au mouvement pour les droits des minorités sexuelles a souvent été minimisé, voire ignoré, y compris par une partie de la communauté homosexuelle. « L’histoire n’a pas rendu justice à Marsha et Sylvia, tout comme à beaucoup d’autres trans de couleur qui étaient aux avant-postes », a dit Chirlane McCray, l’épouse du maire, elle-même noire et ancienne militante pour la cause lesbienne.

Qui sont-elles ?

Très jeunes au moment des événements de Stonewall, Marsha P. Johnson, qui était noire, et Sylvia Rivera, d’origine hispanique, sont devenues par la suite des personnalités marquantes de la communauté transgenre. Elles ont fondé ensemble l’organisation Street Transvestite Action Revolutionaries (STAR), destinée à soutenir les jeunes trans, gays ou queer sans domicile fixe.

Lire aussi > Gillette acclamée pour sa nouvelle pub audacieuse sur la transidentité

Marsha P. Johnson a ensuite été une militante réputée d’Act-Up, association de lutte contre le sida. Elle a été retrouvée morte dans le fleuve Hudson, qui borde Manhattan, en 1992, à 46 ans. Décès présenté comme un suicide par l’enquête de police, une version contestée par certains qui ont dénoncé un meurtre.

Sylvia Rivera est elle morte en 2002 d’un cancer du foie, à 50 ans.

Une série de manifestations et évènements culturels sont prévus pour marquer le 50e anniversaire de Stonewall, qui doivent culminer le 30 juin avec la WorldPride, plus grand rassemblement LGBTQ au monde.

Avec Belga

CIM Internet