Paris Match Belgique

Un doctorat pour comprendre pourquoi on jure plus facilement dans une autre langue

Jurer et parler de ses émotions serait plus facile dans une langue autre que sa langue maternelle | © Belga

Société

La langue française n’est jamais plus colorée que quand il s’agit de jurer, et pourtant, les emprunts aux autres langues sont légion. En cause, selon une doctorante de l’Université de Glasgow : « la résonance émotionnelle réduite du langage ». 

Wilhelmina Toivo vient de Finlande, mais c’est à l’université de Glasgow qu’elle a choisi d’étudier la psychologie. Un déménagement qui lui a inspiré son doctorat : dans une tribune rédigée pour le Guardian, Wilhelmina développe la notion de résonnance émotionnelle réduite du langage. Soit la raison pour laquelle il est plus facile de jurer dans une langue étrangère que dans sa langue maternelle. « En arrivant à Glasgow, j’ai réalisé que jurer et parler de mes émotions était plus facile en anglais, et que le phénomène touchait beaucoup de gens vivant dans des contextes plurilingues » . Un phénomène répandu, aux causes mystérieuses que Wilhelmina a choisi d’étudier.

Lire aussi : Semaine de la langue française : dix fautes d’orthographe à ne plus commettre

Un investissement émotionnel moindre

Pour tenter de lier la langue aux émotions ressenties, Wilhelmina a ainsi analysé les mouvements des pupilles de ses cobayes. « J’ai présenté à des bilingues des mots représentant des émotions dans leur langue maternelle, ce qui m’a permis de constater que face à des mots ou à des images très chargées en émotion, les pupilles se dilatent sous le coup d’une émotion  incontrôlable.Un effet qui se marque moins quand les gens sont confrontés à leur deuxième langue, moins chargée émotionnellement » . De quoi mieux comprendre les enjeux de l’adaptation à une autre culture. « Même pour des personnes qui maîtrisent parfaitement leur langue d’adoption, la résonance émotionnelle réduite limite les interactions » . En cause, la peur d’être maladroit en n’employant pas les termes corrects. Avantage de la résonance émotionnelle réduite : les bilingues peuvent tirer parti de leur investissement émotionnel moindre pour prendre des décisions rationnelles dans leur langue d’adoption. Les couples bilingues, eux, auraient plus de facilité à exprimer leurs émotions.

 

 

CIM Internet