Paris Match Belgique

Un GPS vibrant, réservé aux aveugles

flèche

Ce sont des bracelets qui indiquent la direction à suivre. | © Hello I'm Nik/Unsplash

Société

Si ça vibre à gauche, on tourne à gauche.

Vous vous êtes parfois demandé comment les personnes malvoyantes pouvaient se rendre à un endroit qu’elles ne connaissent pas et sans idée du chemin à emprunter pour y aller ? Hé bien, comme pour tout le monde, il existe des GPS adaptés. Dans la plupart des cas, l’appareil indique le chemin au moyen d’une voix. Mais un nouveau type de GPS plus discret et silencieux nous vient tout droit de France : des bracelets vibrants.

Lire aussi > Cette application qui permet de « prêter vos yeux » aux malvoyants

Discret et silencieux

Le principe est simple : si ça vibre à droite, on tourne à droite et si ça vibre à gauche, on tourne à gauche. Présenté au festival futur.e.s cette semaine, le GPS vibrant appelé N-Vibe, devrait être commercialisé à la fin du mois de juin. Pour l’utiliser, il suffit de rentrer l’adresse de destination dans l’application et de ranger son smartphone. On enfile alors deux bracelets, un pour chaque poignet. Lorsqu’il faut tourner, les bracelets se mettent à vibrer en conséquence. Cela permet de rester attentifs aux bruits environnants et des potentiels dangers de la circulation. L’application se fait ainsi l’alliée de la canne ou du chien-guide.

Charlie Galle, le fondateur, souhaite ainsi assurer aux personnes aveugles ou malvoyantes un maximum d’autonomie dans leurs déplacements tout en restant discret et en se voulant non invasif. L’application devient aussi une véritable alliée pour les déplacements en train notamment. « On a deux types de vibrations. Les vibrations longues pour prévenir l’utilisateur que l’intersection sera dans 25 mètres et des vibrations plus courtes au moment de l’intersection. (…) Et si vous vous trompez de chemin, il y a une vibration d’alerte « gauche-droite-gauche-droite » qui va vous indiquer de faire demi-tour », explique Charlie Galle au micro de France Inter.

Et après les bracelets, pourquoi pas quelque chose pour les chevilles ou les boucles d’oreilles ? C’est en route.

CIM Internet