Paris Match Belgique

« Largue-le » : Le message d’empowerment de Florence Given, venu d’Angleterre

florence

T-shirts, sacs et illustrations, les messages s'affichent partout. | © Capture d'écran Instagram/@florencegiven

Société

« La vie est courte, largue-les ». Mots chocs, look rétro et discours féministes, Florence Given, une jeune illustratrice anglaise lance des messages à toutes les femmes. Et ça fonctionne. 

 

Avec ses slogans chocs et son univers rétro au potentiel hautement instagrammable, Florence Given, une jeune Anglaise de 20 ans s’est fait sa place dans le monde de l’illustration et du féminisme. Ses messages d’empowerment sont simples et s’adressent aux femmes, mais pas seulement. « La vie est courte, largue-le », « Imagine la personne que tu deviendrais si tu cessais d’essayer de réparer les autres et que tu mettais cette énergie dans ton bien-être », « Protégez votre énergie » ou encore « C’est un jour merveilleux pour t’habiller comme tu veux », sont un petit florilège des illustrations qu’elle poste sur Instagram. En arrière-fond, des couleurs acidulées et des femmes aux seins nus. Son objectif : Encourager les femmes à embrasser pleinement leur sexualité et parler haut et fort de certains idéaux toxiques du patriarcat.

Lire aussi > Burkini et décolleté : « Ces débats divisent la cause féministe globale »

 

Elle parle poids, couleur de peau, body shaming, sexualité, relations, fierté, différences, vie et réseaux sociaux. Tout y passe. Et on peut dire que la jeune fille est très active et polyvalente. Elle a présenté des campagnes pour Tinder, elle a été nommée Influenceuse de l’année 2019 par le Cosmopolitan et elle a même créé des designs pour Rita Ora, chanteuse de R’n’B qui la décrit comme une « artiste incroyablement responsabilisante », rapporte The Independent. « Je veux encourager les femmes à s’interroger sur le monde dans lequel elles sont nées », explique la jeune femme à The Independent. « Je veux qu’elles retrouvent leur pouvoir et réalisent qu’elles ne devraient jamais se contenter de moins que ce qu’elles méritent ».

Je veux encourager les femmes à s’interroger sur le monde dans lequel elles sont nées.

L’idée de son plus célèbre slogan « Dump him » (largue-le) est arrivé suite à une rupture. « J’ai largué mon petit ami et me suis rendu compte que je consacrais beaucoup de temps et d’énergie à quelqu’un qui n’avait aucune intention de me rendre la pareille », explique l’illustratrice qui confie avoir tenté tant bien que mal de le « réparer », de le « faire grandir » et qu’elle en avait marre de « materner un homme-enfant ».

Des expériences qui transparaissent dans ses illustrations qui se déclinent aussi bien en sacs qu’en t-shirts. « Je voulais utiliser mon expérience pour amener, espérons-le, d’autres jeunes femmes à la même réalisation libératrice : que vous n’avez pas à vous installer pour toujours, vous êtes l’amour de votre propre vie et tout le reste est une distraction ». Ses messages sont devenus tellement populaires qu’ils ont même été utilisés par Megan Barton, de Love Island, sur la télévision anglaise. Elle y discutait travail du sexe et elle portait le t-shirt « Cessez de valoriser les femmes en fonction de leur histoire sexuelle ».

Sous l’un de ses postes, elle résume parfaitement sa démarche.« Vous méritez mieux. L’amour que vous voulez et que vous ne recevez pas de cette personne vous causant du stress existe ailleurs. Les relations ne sont pas censé vous nouer l’estomac, surtout aux premiers stades. Elles sont censé vous élever, alléger votre stress autant que possible et contribuer à votre existence déjà florissante. Si vous avez donné à quelqu’un de nouveau le privilège d’entrer dans votre vie, demandez-vous si vous avez dû ignorer des signaux d’alarme pour y arriver. Écoutez votre instinct, parce que ‘chercher un signe’ est déjà un signe en soi ». Et ce précepte, il vaut dans tous les aspects de notre vie, pas seulement en amour.

CIM Internet