Paris Match Belgique

Sur Amazon, le sexisme s’immisce jusque dans la description d’un trampoline

trampoline

Image d'illustration. | © Pixabay

Société

Au Royaume-Uni, la description sexiste d’un trampoline vendu sur Amazon n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

Le sexisme est partout, jusque dans la description d’un trampoline vendu sur Amazon. Dans les instructions son produit, la marque Newan préconise aux femmes de ne pas tenter de l’installer sans l’aide d’un homme. « Ce trampoline est relativement simple d’installation, mais la partie en cordes élastiques peut être délicate », pouvait-on lire sur l’annonce du mini-trampoline, accompagnée d’une image d’une femme en vêtements de sport faisant des exercices. Avant d’indiquer : « Il est déconseillé aux enfants ou aux femmes de l’installer seuls, l’aide d’un homme est recommandée ».

Une « bêtise misogyne »

Avec cette description douteuse, le site de vente en ligne Amazon est désormais accusé de sexisme et sous le feu des critiques, rapporte The IndependentChoqués par cette annonce, les internautes n’ont pas hésité à rappeler que les femmes étaient tout à fait capables de se débrouiller seules. « Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas installer cela seule ? Cette entreprise pourrait-elle être plus sexiste ? », s’interroge une cliente, tandis qu’une autre s’indigne : « Ces instructions sont-elles sérieuses ? Les femmes pas en mesure de l’assembler seules ? Aide d’un homme requise ? Nous sommes en 2019, allez-vous faire voir avec votre bêtise misogyne ».

Lire aussi > En Allemagne, vent de sexisme sur une pub pour le port du casque

Sous le feu des critiques, la marque Newan a tenté de se justifier… et s’enfonce. « L’installation de ce trampoline peut être un peu délicate à cause des cordes élastiques qui nécessitent de la force. Bien que nous proposions un outil adapté, il est préférable de porter des gants lors de l’installation de la corde élastique. C’est pourquoi nous le recommandons d’abord aux hommes. Si la dame peut aussi l’installer, c’est parfait. »

Au quotidien britannique, un porte-parole du géant Amazon a déclaré que la notice d’instruction avait été rédigée par le tiers vendeur et non par le site marchand, et que celle-ci avait depuis été supprimée.

Mots-clés:
Amazon sexisme trampoline
CIM Internet