Paris Match Belgique

Night shops : entre infractions et concurrence déloyale

Entre septembre et décembre 2016, 344 points de vente ont été contrôlés, dont 234 étaient en infraction. | © Flickr : Mitternacht

Société

De plus en plus de « faux » nightshops opèrent une concurrence déloyale envers les autres commerces.

De plus en plus de magasins de nuit ouvrent leurs portes de midi à minuit, alors que la loi les oblige à fermer entre 07h00 et 18h00. Le ministre compétent en la matière, Kris Peeters (CD&V), appelle l’Inspection économique à effectuer davantage de contrôles et demande aux parquets de poursuivre les commerçants responsables d’infractions, rapportent mercredi De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Lire aussi : Deliveroo poursuit sa conquête de la Belgique, même à midi

Après une augmentation ces dernières années du nombre de plaintes déposées pour concurrence déloyale, le ministre de l’Economie Kris Peeters a demandé à l’Inspection économique de mener une enquête dans le secteur des magasins de nuit.
Entre septembre et décembre 2016, 344 points de vente ont été contrôlés, dont 234 étaient en infraction : 44% d’entre eux pour non respect des jours de fermeture, 36% pour non respect des heures de fermeture et 33% pour transgression des règles sur les prix. Dix-sept pourcent des magasins contrôlés n’avaient même pas de jours de fermeture du tout.

Sept magasins de nuit sur dix sont en infraction. Cela démontre qu’il y a un grand nombre de ‘faux’ nightshops qui opèrent une concurrence déloyale envers les boulangers, bouchers et épiceries de quartier. Nous prenons cela très au sérieux.

(Avec Belga)

CIM Internet