Chef Omar : à 11 ans et malgré son handicap, il donne des tutos de cuisine et émeut la toile marocaine

Chef Omar : à 11 ans et malgré son handicap, il donne des tutos de cuisine et émeut la toile marocaine

Vidéo Société

Il est le plus jeune Youtubeur culinaire au Maroc. Son rêve ? Devenir « le plus grand chef cuisinier du monde ». Du haut de ses 11 ans, ce jeune Marocain atteint de handicap vient d’être élu personnalité web de l’année dans son pays.

« N’oubliez pas que vous êtes super. » « Gardez le sourire ! » « Je vous aime. » C’est avec ces paroles pleines de tendresse et d’optimisme qu’il conclut chacune de ses vidéos.

Le plus jeune Youtubeur culinaire marocain

Sur sa chaîne Youtube, Chef Omar accumule plus d’une cinquantaine de « tutos » culinaires dans lesquels il partage des recettes simples et efficaces. Tarte aux citrons, sushis, limonade maison, spécialités marocaines, il y en a pour tous les goûts. Atteint de dystropie musculaire, une maladie qui affaiblit progressivement les fibres des muscles, il manie fragilement mais fièrement la spatule.

Lire aussi : La série culinaire « Chef’s Table » revient sur Netflix pour une troisième saison

Facebook : @chefomararchane

À 11 ans, Omar Archane vient de décrocher le prix de la personnalité la plus inspirante de l’année au Maroc Web Awards (MWA). Lors de cette compétition, organisée depuis 2007, les internautes marocains ont élu ceux qui les ont le plus marqués selon une quinzaine de catégories. Youtubeurs, Instagrameurs, blogueurs… Dans sa catégorie à lui – personnalité web de l’année -, le jeune Marocain a ému la toile nationale. Car c’est avec un enthousiasme contagieux qu’il combat sa maladie, malgré laquelle il relève tous les challenges. Avec plus de 75 000 abonnés sur sa page Facebook, son courage et sa positive attitude lui ont valu le soutien de nombreux internautes.

Je ne suis pas différent de vous, je suis différent comme vous.

Saupoudrer la positive attitude par une pincée de tolérance

Sa phrase magique, il la répète dans ses vidéos pour se rappeler et rappeler aux autres « qu’on peut y arriver malgré la maladie » et « le regard stigmatisant des gens », selon ses propos rapportés par Jeune Afrique. Même devant les moqueries auxquelles il n’échappe pas sur les réseaux sociaux, il continue de répandre son message d’amour et de tolérance.

Sa personnalité a même séduit les politiques du pays. En juin 2016, il était l’invité spécial de l’ambassadeur américain à Rabat, Dwight Bush, pour cuisiner des plats traditionnels à l’occasion du Ramadan. À cette question que lui pose l’ambassadeur : « Pourquoi vouloir cuisiner ? », le jeune cuisto répond tout sourire : « Parce que c’est trop cool ! ». Sa maîtrise parfaite de l’anglais lui permet de partager un moment « papotte et popotte » dans les cuisines de l’Ambassade du Maroc. Rien que ça !

Lire aussi : Acteur, « frimeur professionnel » ou rocker : en Belgique, des trisomiques vont au bout de leurs rêves

Futur cuisto puis manager de foot

L’anglais, Omar a pourtant failli ne pas pouvoir l’apprendre. Sous prétexte que son handicap demandait des installations matérielles particulières, plusieurs écoles ont refusé de l’accepter en tant qu’élève. Privé de son droit le plus élémentaire, il a finalement été inscrit au Centre national d’enseignement à distance (CNED) pour qu’il puisse apprendre comme tous les enfants de son âge. Malgré des frais d’inscription coûteux, ses parents ne regrettent pas leur « sacrifice » ne représentant que peu de choses « face à l’avenir de leur enfant ». Un avenir qui promet de belles réalisations pour chef Omar, déterminer à tout faire « pour réaliser ses deux rêves » : chef cuisinier et manager de foot.

CIM Internet