Paris Match Belgique

Un dessin animé raciste scandalise les internautes

Un extrait du dessin animé Dina et le prince. | © DR

Société

La vidéo d’un conte pour enfants accusé de racisme par les internautes a été retirée de Youtube. 

D’après un article Paris Match France d’A.B.

La chaîne Youtube « French Fairy Tales » propose à ses 470 000 abonnés des vidéos de contes pour enfants. Dans son catalogue Hansel et Gretel, Raiponce, mais aussi Dina et le prince qui a suscité l’indignation des internautes. Mis en ligne le 18 juillet dernier, ce court dessin animé raconte l’histoire de Dina, une jeune fille brune, à la peau pâle et aux yeux bleus se lamente d’avoir perdu sa beauté à cause d’un sort et de devoir se présenter devant son prince dans le corps d’une femme noire.

Lire aussi > L’Alabama refuse de diffuser un mariage gay dans un dessin animé 

« Ce matin-là, lorsque le prince alla voir Dina, elle était assise de façon à lui cacher son visage. Il l’appela. Dina se retourna et n’était plus aussi belle qu’avant. Elle ne rayonnait plus et son visage était marqué », raconte le narrateur dans la vidéo. Accusée de racisme par les internautes, elle a été retirée de la plateforme le 23 juillet, relate Martinique la 1ère.

« Des explications urgentes s’imposent »

Parmi les personnes indignées par le contenu de ce dessin animé, le député de Guyane Gabriel Serville. « Je suis littéralement estomaqué par la vidéo de « French Fairy Tales » que je viens de visionner et qui véhicule un message profondément raciste (et sexiste). Des explications urgentes s’imposen t», s’est-il insurgé sur Twitter. Il a également indiqué avoir envoyé une lettre au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et à Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, dans laquelle il dénonce le « message profondément raciste » véhiculé par la vidéo. « Outre qu’il alimente les préjugés racistes qui perdurent encore en France, ce genre de vidéos a des répercussions catastrophiques sur l’image qu’ont les petites filles noires d’elles-mêmes, avec toutes les conséquences que l’on imagine sur leur capacité à se construire au sein de notre société », poursuit-il.

La chaîne «French Fairy Tales» cumule presque 180 millions de vue et est basée aux Émirats arabes unis si l’on en croit sa description. Elle est diffusée en une dizaine d’autres langues, dont l’anglais, le grec ou encore l’allemand.

CIM Internet