Paris Match Belgique

ASAP Rocky sera jugé pour violences et restera en prison jusqu’à son procès

asap rocky

Le rappeur en janvier 2017. | © Patrick KOVARIK / AFP.

Société

L’artiste américain avait été placé en garde à vue le 3 juillet à Stockholm après une bagarre dans les rues de la capitale suédoise.

 

La mobilisation du milieu du hip-hop et du président Donald Trump en personne n’y aura rien changé. Le rappeur américain ASAP Rocky, incarcéré depuis début juillet à Stockholm, en Suède, est renvoyé devant un tribunal avec deux membres de son entourage pour violences lors d’une rixe fin juin dans la capitale suédoise, a annoncé, jeudi 25 juillet, la justice de ce pays.

« J’ai décidé de mettre en accusation les trois personnes soupçonnées d’agression, estimant que les faits étaient constitutifs d’un délit en dépit des arguments de défense faisant valoir une situation de légitime défense face aux provocations » du plaignant, a indiqué, dans un communiqué, le procureur chargé de l’instruction. La date du procès doit être fixée ultérieurement par le tribunal de Stockholm.

ASAP Rocky, 30 ans, de son vrai nom Rakim Mayers, est soupçonné d’agression après une rixe le 30 juin à Stockholm. Il a été placé en garde à vue le 3 juillet dans la capitale suédoise à l’issue d’un concert, avec trois autres personnes. Un tribunal a ensuite souligné qu’il présentait « un risque de fuite », et un procureur a demandé le 19 juillet son maintien en détention jusqu’au 25 juillet. Il encourt jusqu’à deux ans de prison. Plus de 610 000 personnes ont signé une pétition sur Internet intitulée #JusticeForRocky, appelant à sa libération.

« La justice suédoise, le parquet et les tribunaux sont totalement indépendants »

Sa situation est revenue aux oreilles de Donald Trump, à qui Kim Kardashian, qui a été plusieurs fois reçue à la Maison Blanche, a demandé d’intervenir. Le 20 juillet, le président américain s’est dit prêt à se porter « personnellement » garant du rappeur, indiquant qu’il l’avait fait savoir au premier ministre suédois, Stefan Löfven. « Je lui ai assuré qu’ASAP ne risquait pas de fuir et j’ai offert de me porter personnellement garant pour sa remise en liberté sous caution ou toute alternative », avait écrit sur Twitter le président américain.

En réponse, le chef du gouvernement suédois a « tenu à souligner que la justice suédoise, le parquet et les tribunaux sont totalement indépendants », a rapporté un porte-parole du premier ministre. « Tous les citoyens sont égaux devant la loi, et le gouvernement n’a ni le pouvoir ni l’intention d’essayer d’influer sur la procédure judiciaire » visant ASAP Rocky, a-t-il ajouté.

Lire aussi > A$AP Rocky en détention : Tyler, the Creator et d’autres artistes boycottent la Suède

Originaire de New York, ASAP Rocky s’est fait connaître en 2011 avec la sortie d’une compilation intitulée Live. Love. ASAP. En 2013, il enchaînait avec son premier album Long. Live. ASAP. Le rappeur était cet été à l’affiche de nombreux festivals de musique en Europe.

CIM Internet