Paris Match Belgique

La NASA découvre des nouvelles planètes d’une nature jamais vue auparavant

espace

L'étoile de TOI-270 se trouve peut-être sur cette photo ? | © Unplash / Luca Baggio

Société

C’est une découverte considérable qui permettra aux chercheurs de mieux comprendre notre propre système solaire.


La NASA a découvert trois nouvelles planètes, des « nouveaux mondes » jamais observés auparavant dans notre système solaire comme l’indique Science Post. Ces planètes font partie du système TOI-270 et permettent aux chercheurs d’en savoir plus sur la vie extraterrestre.

Lire aussi > Dévoilée par la Nasa, cette carte inédite du ciel fait le tour du monde

Ce système se situe à 73 années-lumière de notre système solaire, ce qui en fait l’un des plus proches comportant des exoplanètes jamais trouvé. Cette découverte a été possible grâce à la mission de la NASA TESS qui a lancé un satellite dans l’espace en 2018, à la recherche d’étoiles et de planètes qui pourraient abriter la vie extraterrestre.

Des nouvelles planètes

Le système TOI-270 comporte une première planète au monde rocheux, un peu plus grande que la Terre. Les deux autres planètes gazeuses sont plus grandes, environ deux fois notre planète. En comparaison avec notre système solaire, ces planètes se situent donc entre nos planètes rocheuses de la taille de la Terre ou de Mars, et entre les planètes géantes gazeuses comme Saturne et Jupiter.

Ces découvertes permettront de comprendre pourquoi il y a si peu de planètes de cette taille, et comment les planètes de notre système solaire ont été faites. « TOI-270 nous permettra bientôt d’étudier ce « chaînon manquant » entre les planètes rocheuses ressemblant à la Terre et les mini-Neptunes à dominance gazeuse, car ici tous ces types se sont formés dans le même système », explique Maximilian Gunther, directeur de recherche au Massachusetts Institute of Technology, révèle The Independent.

Lire aussi > Impressionnant : La NASA n’a jamais immortalisé une éruption solaire d’aussi près

Une planète habitable ?

La planète la plus éloignée de l’étoile (à dominance gazeuse) semble située dans une zone de températures qui pourrait supporter la vie extraterrestre. Cependant, son atmosphère étant probablement trop épaisse et dense, elle emmagasine beaucoup de chaleur, rendant la surface certainement trop chaude.

Les chercheurs ont également observé un alignement spécial des orbites de ces planètes, ressemblant aux lunes de Jupiter. « C’est un laboratoire exceptionnel, non pas pour une, mais pour plusieurs raisons – il (ndlr, le système TOI-270) coche vraiment toutes les cases », continue M. Gunther.

Lire aussi > Aider la NASA est possible, en photographiant les nuages

Mots-clés:
Nasa étoile exoplanète
CIM Internet