Paris Match Belgique

Bad buzz : le gros fail du dernier spot publicitaire de Pepsi avec Kendall Jenner

Vidéo Société

Le spot publicitaire très « Black Lives Matter » de Pepsi s’est fait recaler par les internautes.

Mêler mouvements sociaux et marketing ? Voilà un pari bien risqué pour la célèbre marque de soda Pepsi… qui en a d’ailleurs rapidement payé les frais.

Le monde selon Pepsi

Après Beyoncé, Shakira ou encore Michael Jackson, c’était au tour de Kendall Jenner, la cadette de la fratrie Kardashian, de poser pour la marque. Affriolée d’une perruque blonde et d’une tenue pailletée, la mannequin interrompt sa séance photo pour rejoindre un groupe de manifestants qui défilent dans la rue brandissant des pancartes de paix et d’amour.

Sur la chanson « Lions » du petit-fils de Bob Marley, la demi-soeur de Kim Kardashian retire sa perruque blonde, enfile un jeans casual et se mêle à la foule de protestataires et se dirige aussitôt vers un officier de police – posté devant la mêlée – pour lui offrir gracieusement une canette de Pepsi Cola. Alors que l’officier se délecte d’une lampée de soda, la foule se met en joie. La paix règne à nouveau dans le monde.

© Capture d’écran Youtube, publicité Pepsi.

Dans ces images, difficile de ne pas rapidement faire le lien avec des événements familiers. À peine diffusé, le spot publicitaire a suscité l’indignation des internautes dénonçant l’appropriation des mouvements de lutte sociale. En effet, le court-métrage de 2 minutes 40 fait vivement écho aux révoltes aux révoltes qui ont marqué les États-Unis en 2016 pour dénoncer les violences policières envers les Américains (autrement connu sous le nom de « Black Lives Matter »).

Lire aussi : Bad buzz pour Google : le site vend des spots à un groupe qui promet de guérir l’homosexualité

Un écho qui passe mal

Une similitude qui s’est étendue encore plus moins, lorsque le fameux plan où Kendall Jenner tend la canette de soda au policier a été comparé à une autre photo, famous elle aussi. Celle d’une jeune femme Afro-américaine se laissant menottée devant une horde de policiers. Ce cliché, pris lors d’une protestation contre la brutalité des forces de l’ordre en juillet 2016, a été primé au « World Press Photo » qui est devenu le symbole du mouvement « Black Lives Matter ».

© Reuters/Jonathan Bachman – « Black Lives Matter » à Bâton-Rouge

Sans surprise, la vague d’échos a rapidement déclenché une vague de critiques. Entre messages ironiques et vrais coups de gueules, la marque en a pris pour son grade. Les réactions, dont celle de Bernice King, la fille de Martin Luther King, ont clairement fait comprendre à Pepsi que sa pub ne passait pas.


Traduction : « Si seulement mon père avait connu le pouvoir de Pepsi. »


Traduction : Kendall Jenner peut résoudre tous les problèmes soulevés par le mouvement ‘Black Lives Matter’ en donnant un Pepsi à un policier. Inspirant.


Traduction : « Kendall, s’il te plaît ! Donne-lui un Pepsi ! »


Traduction : « Je peux t’imiter ? Non. Dommage, j’ai gagné cet argent de Pepsi. »

Ni vu, ni connu

Face à l’indignation, PepsiCo a annoncé ce mercredi 5 avril qu’il retirait son spot publicitaire. « Pepsi essayait de projeter un message global d’unité, de paix et d’entente. Clairement nous avons manqué notre but et nous nous en excusons », a indiqué l’entreprise de sodas et de snacks.

Lire aussi : Jay Z prépare un film et une série documentaire sur Trayvon Martin

Notre intention n’était pas de prendre à la légère une problématique importante. Nous retirons ce contenu.

La marque s’est également excusé « d’avoir mis Kendall Jenner dans cette position ». Même sur le compte Instagram de la mannequin, on ne trouve plus aucune trace de la vidéo controversée. Ni vu, ni connu ? La polémique risque de faire encore du bruit sur les réseaux.

CIM Internet