Paris Match Belgique

Jenifer remet un spectateur à sa place, Marlène Schiappa lui tire son chapeau

Marlène Schiappa le 18 juillet 2019. | © Philippe LOPEZ / AFP

Société

Marlène Schiappa a applaudi mardi la réaction de Jenifer qui avait remis à sa place quelques jours plus tôt un homme qui lui avait demandé d’enlever son short lors d’un concert. 

La séquence de Jenifer sur scène en train de remettre à sa place un homme du public fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Mardi, Marlène Schiappa s’est exprimée sur le sujet sur le plateau de BFMTV, saluant la sortie de l’artiste. «  J’ai beaucoup beaucoup aimé la réaction de la chanteuse Jenifer. Je pense que c’est une femme de caractère qui montre justement une forme de modèle, a-t-elle estimé. Elle montre que c’est fini maintenant, on n’est plus dans une époque où l’on peut tolérer ce genre d’invective et sa réaction très ferme, je crois, qu’elle peut raisonner vis-à-vis de milliers de femmes et de jeunes femmes ».

Lire aussi > « Enlève ton short ! » : Jenifer recadre parfaitement un fan lors d’un concert [VIDÉO]

La secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations considère que l’homme en question avait insisté de «façon assez déplacée» en demandant à Jenifer d’enlever son short. « Je ne veux pas être une police des moeurs comme j’ai pu l’entendre ici ou là, c’est pas du tout ça l’idée. L’idée c’est de considérer que les femmes en ont marre d’être harcelées, invectivées, intimidées, suivies, menacées parfois dans la rue, et que ça ça y contribue. Est-ce que ça c’est du sexisme ? A partir du moment où on le dit à une femme et qu’on le dirait pas à un homme, oui ça l’est, donc chapeau Jenifer pour sa réaction », a-t-elle conclu.

« T’es très sérieux? Mais tu vas sortir mon gars »

En plein concert samedi, Jenifer a recadré un spectateur qui, depuis la fosse, lui a crié d’enlever le short qu’elle portait. « T’es très sérieux ? Mais tu vas sortir mon gars. Tu t’es trompé de spectacle », lui a-t-elle lancé avant de s’étonner du fait qu’il ait osé lui dire cela alors qu’il était accompagné de sa femme. « Mais je rêve. C’est comme si on critiquait les filles en jupe. C’est quoi ce truc? (…) Je déteste ça. Sache-le. On s’habille comme on veut en fait. On s’en fout. Qu’on porte talons, short, jupe, robe longue, voile ». Elle a terminé son discours engagé sur une note ironique : « J’aime beaucoup qu’on parle beaucoup plus de mes vêtements que de ma musique en fait. C’est assez récurrent. »

CIM Internet