Paris Match Belgique

La mystérieuse disparition du soleil sous les nuages noirs de Sibérie

nuages

Le soleil a été caché pendant plusieurs heures par des épais nuages noirs. | © Mila Young/Unsplash

Société

Les habitants d’une petite région du nord-est de la Russie se sont réveillés dans le noir, en plein été.

 

Un an quasiment jour pour jour après un premier « black-out » qui avait touché les régions de Yakutia, Eveno-Bytantaisky, Zhigansky et le même district de Verkhoyansky, les habitants de cette région de la Sibérie se sont réveillés vendredi passé dans le noir total, alors que le soleil était censé briller depuis plusieurs heures. En juillet 2018, il y avait eu un phénomène similaire que les spécialistes avaient du mal à expliquer. Et le fait qu’il se reproduise un an plus tard devient étrangement inquiétant. Cette fois-ci, cette nuit durant le jour est sans doute dû aux incendies qui se sont produits en Sibérie la semaine passée.

Lire aussi > Les images spectaculaires de l’explosion de l’entrepôt de munitions en Sibérie

« Est-ce que cela va devenir une étrange tradition de nous réveiller tous les mois d’août ou de juillet en paniquant, parce que le soleil est de nouveau éteint ? », s’est interrogé un habitant de Verkhoyansk, rapporte le Siberian Times. Ce vendredi matin, les habitants du district de Verkhoyansky se sont réveillés sans lumière naturelle. Jusqu’à 8h du matin environ, pas de trace du soleil alors que celui-ci devait être levé depuis environ 4h. Le territoire touché est aussi grand que l’Italie et a été plongé dans cette obscurité soudaine pendant plus de trois heures, suite à quoi les températures ont chuté brutalement, d’après le Siberian Times.

nuages
Des photos prises au matin semblent avoir été prises pendant la nuit. ©The Siberian Times

Les feux de forêt expliquent en partie ce phénomène

Les experts en météo expliquent que ce soudain black-out est sans doute à mettre sur le compte de la fumée libérée par les importants feux de forêts qui brûlent en Sibérie depuis une dizaine de jours. La grande quantité de monoxyde de carbone dans l’air aurait participé à l’accélération du processus de formation des nuages, a expliqué Evgueni Tichkovets, spécialiste en chef de la station météorologique Fobos. De lourds nuages de pluie couplés aux fumées dégagées par les incendies ont formé cet épais brouillard noir qui s’est formé au-dessus de cette partie du district de Verkhoyansky.

« Cette situation peut être comparée à ce qui se passe lors de la formation de nuages ​​pour provoquer la pluie. La couverture nuageuse était aussi épaisse que possible. Ajoutez à cela la fumée des incendies de forêt et les précipitations. Bien sûr, cela reste assez approximatif et nous devons analyser plus en détail ce qui s’est passé », a déclaré l’expert météo à la chaîne de télévision Yakutia-24. Deux cartes partagées par la station météorologique Fobos confirment d’ailleurs un taux important de monoxide de carbone dans l’air ainsi qu’un niveau élevé de nuages.

CIM Internet