Paris Match Belgique

Comment les écrans tuent les amis imaginaires de nos enfants

ami imaginaire enfant

Image d'illustration. | © Unsplash / Hugues De Buyer

Société

De moins en moins d’enfants disent s’inventer un ami imaginaire.

C’est un fait. Les enfants sont désormais constamment sollicités par les écrans. Tablettes, smartphones, télévisions ; tous les prétextes sont bons pour capter leur attention et leur offrir un tant soit peu d’occupation.

Mais à l’heure où certains vantent les mérites des nouvelles technologies sur le développement cérébral des enfants, plusieurs experts mettent en garde contre leur impact négatif sur l’imagination et la créativité des plus jeunes.

Créativité en déclin

C’est en tous cas ce que révèle un sondage britannique relayé ce lundi par The Independent. Après avoir interrogé 1 000 personnes travaillant en crèches, le site daynurseries.co.uk a constaté que deux tiers des professionnels de la garde d’enfants pensent que les écrans rendent les enfants moins créatifs.

Lire aussi > Le lien inquiétant entre la consommation d’écrans et la santé mentale des enfants

Conséquence, si l’on en croit les sondés : de moins en moins d’enfants disent avoir un ami imaginaire. Alors que 72% des professionnels interrogés assurent que ces personnages fictifs que l’on s’invente dès l’âge de 3 ans sont beaucoup moins nombreux qu’il y a cinq ans, 63% accusent les écrans d’être les responsables de ce déclin généralisé d’inventivité.

enfants écrans
Deux tiers des professionnels de la garde d’enfants pensent que les écrans rendent les enfants moins créatifs. © Unsplash / Diego Passadori

Voyage intérieur

« Aujourd’hui, les enfants n’ont plus le droit de s’ennuyer », regrette David Wright, directeur d’une crèche à Southampton, au sud de l’Angleterre. « Quand les enfants ont du temps libre pour eux, ils vont forcément trouver quelque chose de créatif à faire avec leur esprit, comme s’inventer un ami imaginaire », poursuit-il. « Désormais, ils ont pris l’habitude d’être divertis ou occupés, notamment par les contenus provenant des tablettes ou de la télévision. Je pense que cela diminue leur capacité à façonner l’imagination avec laquelle ils se créent tout un univers, avec des amis, un language, des histoires, etc. »

Lire aussi > Attention, enfants sous l’emprise des écrans

En réponse aux résultats du sondage, la rédactrice du site daynurseries.co.uk invite les parents à davantage laisser leurs enfants avec leurs propres moyens de divertissement, les poussant ainsi à « être créatifs et découvrir leur monde intérieur ». Et puisque plusieurs études ont déjà montré que « trop d’écran » peut également nuire au comportement ainsi qu’à la capacité de concentration des enfants, les amis imaginaires ne constitueront qu’une raison supplémentaire pour les tenir à distance de leurs précieux engins.

CIM Internet