Paris Match Belgique

Cette photo d’un garçon qui console son camarade de classe autiste va vous réchauffer le cœur

amitié

Non, ce ne sont pas eux. | © Pexels / Victoria Borodinova

Société

Les deux garçons de 8 ans sont maintenant devenus amis.


Il y a des actions qui sont souvent plus fortes que des mots, et cette photo en est la preuve. Alors que la rentrée des classes a déjà eu lieu dans le Kansas, aux États-Unis, une photo est rapidement devenue virale sur Facebook. Alors que Christian Moore se rendait à son premier jour d’école, il aperçoit dans un coin un autre garçon pleurer. Il décide alors de s’asseoir à côté de lui, et lui prend la main pour aller en classe. Sa maman aura juste le temps de prendre une photo pour partager ô combien elle est fière d’avoir un fils si « affectueux et compatissant ».

I’m so proud of my son, he seen a kid balled up into a corner crying, so he went to console him, grabbed his hand and…

Publiée par Courtney Coko Moore sur Mercredi 14 août 2019

Cette photo, montrant les deux camarades de classe de 8 ans, a été aimée plus de 43 000 fois sur Facebook. « Je suis tellement fière de mon fils. Il a vu un enfant pleurer dans un coin, alors il est allé le consoler, lui a attrapé la main et l’a fait entrer dans l’école ! C’est un honneur d’élever un enfant aussi aimant et compatissant ! C’est un garçon avec un grand cœur, le premier jour d’école a bien commencé », peut-on lire en description.

La maman du petit garçon, Connor, n’a pas tardé à réagir et a tenu à remercier Christian pour avoir consolé son fils autiste pour son premier jour de classe. « Dites à votre fils que je le remercie infiniment ! Ce petit garçon qu’il a aidé est mon fils et il est autiste. J’ai peur tous les jours qu’il se fasse harceler parce qu’il est différent et votre fils m’a tout simplement réchauffé le cœur. S’il y avait plus d’enfants comme lui, je ne m’inquiéterais pas pour ça », écrit en commentaire April Crites.

Lire aussi > Des enfants autistes en quête de l’école « parfaite »

Dans une interview accordée à KAKE, Connor explique que ce gentil geste lui a permis d’oublier ses angoisses. « Il était gentil avec moi. C’était le premier jour d’école et j’ai commencé à pleurer, et puis il m’a aidé et j’étais heureux », explique-t-il. « Il m’a trouvé, m’a pris la main, et j’ai eu des larmes de joie. » Selon les dires des mamans, les deux garçons ont maintenant une véritable amitié.

CIM Internet