Paris Match Belgique

Ces dessins illustrent parfaitement le racisme ordinaire en inversant les rôles

L'un des dessins signés Livio Bernardo sur Instagram. | © Livio Bernardo

Société

Le dessinateur français Livio Bernardo tape dans le mille avec sa nouvelle série de dessins. 

Le racisme ordinaire, c’est une forme de racisme insidieuse qui se glisse dans les petites conversations du quotidien, de l’école au bureau en passant par les transports en commun. Peu visible, il fait pourtant des ravages chez celles et ceux qui le subissent au jour le jour. Pour le dénoncer, le dessinateur Livio Bernardo a fait ce qu’il sait faire mieux : prendre ses crayons.

Lire aussi > « Punchlinettes », le compte Instagram qui combat le sexisme ordinaire avec humour

Avec sa petite série « Inversons l’exotisation et rions », likée plus de 15 000 fois sur Instagram, le Français croque ces situations désobligeantes en prenant le parti d’inverser les rôles. « En inversant les rapports de pouvoir, je veux montrer l’absurdité de ce discours dominant » a expliqué Livio Bernardo au Huffington Post ce 9 septembre.

Lire aussi > « Un dîner presque parfait » : Une séquence de racisme anti-asiatique ne passe pas, W9 s’excuse

Apparence physique, drague, musique, bouffe, voyage… les saynètes défilent sur le réseau social et mettent en lumière la dimension grotesque du racisme ordinaire. De quoi réaliser une bonne fois pour toutes que certains commentaires que l’on entend bien trop souvent ne passent pas du tout. Drôle et salvateur.

Livio Bernardo via le Huffington Post.
Livio Bernardo via le Huffington Post.
CIM Internet