Paris Match Belgique

Quand Knokke manie l’absurde et veut vous interdire les promenades en maillot sur la digue

knokke amendes

Image d'illustration. | © Unsplash / Bernard Hermant.

Société

La commune de Knokke-Heist veut infliger des amendes aux touristes qui se comportent grossièrement à ses yeux durant l’été.

 

Que ce soit à Rome, qui a interdit aux touristes de s’asseoir et de manger sur l’escalier de la Trinité des Monts, l’un de ses joyaux architecturaux, ou aux Philippines, où l’île de Boracay impose désormais un code strict aux fêtards venus s’alcooliser, le tourisme de masse oblige les autorités à parfois sévir, et à juste titre. Sur la côte belge par contre, jamais le tourisme de masse n’a semble-t-il menacé nos jolies dunes.

Lire aussi > Quand Amsterdam déborde de touristes, les habitants boivent la tasse

« Cet été, on se serait cru par moments dans un cirque »

Le nouveau plan de la commune balnéaire de Knokke-Heist, qui prévoit d’infliger des amendes aux personnes qui déambulent en maillot sur la digue ou prennent un repas assis à même le sol, semble plus taillé « business » et l’échevin du Tourisme, Anthony Wittesaele, ne s’en cache pas. « Cet été, on se serait cru par moments dans un cirque », déplore-t-il avant d’étayer son propos : « Bien sûr, nous communiquerons largement à l’avance. Ainsi, nous voulons garantir la qualité du rayonnement de Knokke-Heist. Car sinon notre carte de visite, et donc notre ’business plan’, se dégradera ».

knokke amendes
© Unplash / Olivier Depaep.

Minimum 250 euros

Cet été sur les réseaux sociaux, des vidéos ont notamment montré des touristes en train de se laver dans la célèbre fontaine rose de la Lichttorenplein. La commune voudrait infliger des amendes de minimum 250 euros à tous ceux qui ne suivent pas son code de bonne conduite.

Le plan prévoit aussi l’interdiction pour les bars du littoral de diffuser de la musique sur la plage à partir de 2020. Ces dernières années, ces bars avaient déjà dû limiter les sons à 75 dB au lieu de 85. « Si tout le monde respectait cette règle, nous ne devrions pas intervenir. Mais si les exploitants ne veulent pas nous écouter, nous n’avons pas le choix », estime le bourgmestre Leopold Lippens. « La plage n’est pas un club de nuit. Nous voulons rétablir le calme pour tous les habitants. »

Lire aussi > Tourisme de masse : La grande menace

De plus, les bars ne seront plus autorisés à vendre des collations sur la plage. Seules les collations froides distribuées gratuitement avec une boisson seront admises.

Avec Belga

Mots-clés:
tourisme amende Knokke
CIM Internet