Paris Match Belgique

Espoirs noyés en Méditerranée : plus de 600 migrants morts depuis janvier

En Europe, les associations se mobilisent pour dénoncer le prix payés par les migrants | © Belga

Société

Plus de 660 migrants ont perdu la vie en tentant de franchir la Méditerranée pour rejoindre les rives européennes depuis le début de l’année 2017, ressort-il de statistiques de l’Organisation internationale pour les migrations.

 
Depuis le 1er janvier, 603 personnes sont décédées sur la route de la Méditerranée centrale, tandis que 47 migrants ont succombé sur la route occidentale et 14 sur l’orientale. Au cours de la même période, 31 993 migrants et réfugiés sont parvenus à rallier l’Europe en traversant cette mer intercontinentale. Plus de 26 000 d’entre eux sont arrivés en Italie, un peu plus de 4 000 en Grèce et environ 1 000 en Espagne. Sur l’ensemble de l’année 2016, 5 098 migrants avaient perdu la vie en Méditerranée.

Lire aussi : En Hongrie, les migrants seront désormais détenus dans des camps

Trafic d’êtres humains

Des statistiques glaçantes, qui rappellent les récentes déclarations controversées de Théo Francken à ce sujet. Initialement, le secrétaire d’état à l’Asile et à la Migration avait comparé Médecins Sans Frontières à des « trafiquants d’êtres humains ». Des propos qu’il a retirés, mais il maintient à ce jour son avis sur les sauvetages en mer, qui « aspirent les immigrants » selon lui. « C’est un énorme paradoxe, bien sûr, un énorme dilemme. Il faut sauver des gens mais en sauvant des gens, on fait en sorte qu’indirectement, plus de gens prennent la route du départ ». Certains, parfois, au péril de leur vie.

 

CIM Internet