Paris Match Belgique

Rire, chansons et élections : Quand la campagne à la présidentielle chante faux

Vidéo Société

Parodies auto-tunées ou véritables chansons d’amour à un programme politique, les Français profitent de la campagne à la présidentielle pour faire monter le son de leurs ambitions musicales pour des candidats qui n’ont bien souvent rien demandé. Montez le son, voici le meilleur du pire.

 

Politique et musique, ça rime. Mais l’aventure devrait s’arrêter là pour ces deux mondes que tout oppose – si l’on oublie un instant le cas de Francis Lalanne. C’est que l’un finit toujours par décevoir l’autre, n’en déplaise à ceux qui aimeraient remettre la chanson engagée au goût du jour.

À l’image de Ginger L, chanteuse française « bizarrement » inconnue, qui a décidé de poster sur YouTube une ode bien personnelle au programme d’Emmanuel Macron. Dans un clip à l’esthétique pour le moins « minimale » – une bande de supporters enragés dans un véhicule urbain lancé à allure réduite dans les rues de Paris -, Ginger et ses copains s’éclatent en musique au son de « En marche, ça marche ! » Une initiative pas vraiment calculée par le candidat centriste, si l’on s’en réfère à son clip de campagne officiel, un brin plus protocolaire.

Lire aussi > Mélenchon, Le Pen et Sarkozy, sauce Khaled Freak

La vidéo, qui buzze conséquemment, fait sourire, innocemment dépourvue des artifices et moyens des habituelles vidéos politiques. Elle rappelle avec un bonheur non-dissimulé l’heure de gloire de ces partisans de l’UMP, en 2009, et de leur lip-dub relativement déjanté – preuve en vidéo que quand on veut, on ne peut pas toujours.

La parodie en tête des sondages

Pour d’autres, la « chanson politique » est surtout une bien trop belle occasion de se moquer gentiment des candidats en lice. En tête de farandole, difficile d’oublier l’enthousiasme presque fanatique de Victoire Passage, chanteuse blonde qui invitait en 2012 Jean-Luc Mélenchon à « prendre le pouvoir » sur elle. Suit ensuite, à la queue-leu-leu, un parallèle musical très audacieux entre Philippe Poutou et un Pokémon rose et joufflu – l’un des favoris de la rédaction.

Mais force est de constater que les internautes se sont encore surpassés, avec les interprétations musicales jouissivement auto-tunées du YouTubeur Khaled Freak, une version du clip de campagne de Marine Le Pen à la Fauve, ou encore cette étrange mélopée à base de multiples « Jean-Luc ».

Lire aussi > Quand les artistes mettent l’ambiance dans les meetings politiques, contre leur gré

CIM Internet