Paris Match Belgique

Des petits garçons aux cheveux longs censurés sur Instagram

instagram

Parker ne peut plus se montrer torse nu sur Instagram. | © Capture d'écran Instagram/ParkerSavesTheSea

Société

Ces parents en ont marre qu’Instagram supprime les photos de leur fils aux cheveux longs et torse nu, et poussent un coup de gueule via le hashtag #LongHairedBoysRevolution.

 

La censure des tétons sur Instagram a pris une nouvelle tournure, encore plus sexiste. Voilà que l’algorithme du réseau social supprime également les photos de petits garçons aux cheveux longs et torse nu, croyant qu’il s’agit de petites filles. Ce qui a le don d’énerver leurs parents qui publient ces images. « Cher Instagram, je suis un garçon. J’ai juste les cheveux longs. Arrêtez de supprimer mes photos, s’il vous plaît », peut-on lire sur la pancarte que tient Parker, un jeune garçon de 4 ans originaire de Floride. « J’en ai marre que les photos de Parker soient effacées, simplement parce qu’Instagram pense qu’il est une fille à cause de ses cheveux longs », explique sa mère qui s’est insurgée auprès de BuzzFeed News que certaines photos aient été supprimées pour « violation des règles de la communauté ». Son compte a même été suspendu. « C’est également le cas de milliers d’autres petits garçons aux cheveux longs, pas seulement nous », ajoute-t-elle, lançant le hashtag #LongHairedBoysRevolution afin de les rassembler et d’être entendue par le réseau social.

Lire aussi > Taboob : Les tétons belges qui bravent la pudeur d’Instagram

Plusieurs parents ont suivi le mouvement, publiant de nombreuses images de leur fils aux cheveux longs brandissant le même message en guise de protestation. « Cher Instagram, les tétons de mon fils ne sont pas inappropriés », écrit la maman de l’un d’entre eux, accusant le réseau social de sexualiser les enfants. « #FreeTheNipple qu’ils disent ! Laissez les femmes allaiter leur bébé où elles veulent, laissez-les poster des photos et des vidéos, que cela soit normalisé ! »

Lire aussi > Devant le siège de Facebook, des centaines de tétons contre la censure de la nudité

« La coupe de cheveux ne peut pas définir qui est devant vous. J’ai toujours considéré la communauté Insta comme très moderne et tolérante. J’espère que je ne me suis pas trompée », écrit une autre.

 

View this post on Instagram

 

If anyone knows Eli and has actually talked to him about his hair, then you’ll know it’s more than just sensory issues. He loves his long hair. We’ve run into a lot of different conversations about his hair, the fact that he is a BOY, and that other kids can be so mean sometimes. But when social media starts deleting ours/our friends’ photos because they are shirtless and have long hair, that’s the icing on the cake. @instagram @zuck you need to do better. When I’m still coming across shirtless women with just their nippes covered, in a thong, whatever, but our photos of our shirtless boys at the beach are being deleted, even being threatened to have our accounts deleted? Yeah, you need to do better. Figure it out. Because we are FED UP. #longhairedboyrevolution @finfirst @parkersavesthesea @chasingwaveswithmichael

A post shared by A Toddler and Twins (@atoddlerandtwinsohmy) on

 

View this post on Instagram

 

Dear Instagram , my sons nipples are not “inappropriate” Just when you think humanity has taken a step into the modern day. Free the nipple they say! Let women breastfeed their babies where ever they want , let them post pictures and videos , let it be normalized. But then, Report , flag and take down photos of our long haired boys because they are shirtless and we can see their nipples. Just because his hair is long doesn’t make him a girl. Also since when is a child’s body “inappropriate” even if they were girls, way to sexualize our children . 🙄 . This needs to STOP ! ✋🏻 Shirtless children.. boys or girls , breastfeeding photos , birth photography. These are our children. It is not sexual. It is not inappropriate. Grow up and get a grip. If my child’s body or mine offends you , don’t look. . . . . #longhairedboyrevolution #longlivelonghairedboys #momlifeisthebest #momlifeunfiltered #momswithcamera #playislearning #lifewithlittles #lifewithatoddler #creativekids #kidsstuff #sahmlifestyle #modernmom #influencerstyle #mominfluencer #ourdailylife #crunchymama #clothdiaper #momsofig

A post shared by 𝒱𝒾𝒸𝓉𝑜𝓇𝒾𝒶 𝒥𝑒𝒶𝓃 🐘 (@turk3ys_) on

 

View this post on Instagram

 

#longhairedboyrevolution Supporting all long-haired boys on @Instagram ! Like no other, I know what it feels like when your son is called girl, lady etc especially by adults! And all those looks you get when they realize that it’s a boy! Haircut can’t define who’s in front of you. I’ve always looked at Insta community as on very modern and accepting. Hope I wasn’t wrong. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . #mom #mother #mommy #mama #maman #boymom #boymomlife #boymomproblems #longhairedmen #longhairedboy #motherhood #motherhoodunplugged #motherhoodslens #motherhoodrising #mothering #honestlymothering #momlife #momlifebelike #momlifeisthebestlife #mommyhood #momblogger #mombloggers #momblog #mommyblogger

A post shared by Live Mom Life (@livemomlife) on

Censure et pédophilie

La question de la nudité est très sensible sur les plateformes américaines. Dans son règlement, Instagram invite ses utilisateurs à publier « des photos et des vidéos appropriées pour une audience variée ». Par ces termes, le réseau social interdit les contenus présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées, ainsi que certaines photos de mamelons de femmes, qu’importe l’âge de la personne. Les photos de cicatrices post-mastectomie et de femmes qui allaitent activement un enfant sont quant à elles autorisées.

Concernant les corps d’enfants, Instagram a durci sa politique pour lutter contre l’exploitation des mineurs. Même si les photos d’enfants nus ou partiellement nus peuvent être partagés avec de bonnes intentions, le réseau social pourrait les supprimer pour des raisons de sécurité. « Ce contenu pourrait être utilisé par d’autres personnes d’une façon à laquelle les utilisateurs ne pensent pas forcément », peut-on lire dans les règles de la communauté.

Contactée par Buzzfeed, la plateforme a tout de même reconnu avoir commis une erreur en supprimant les photos de Parker, le petit garçon de 4 ans, conformes à ses règles, avant de remettre en ligne le compte Instagram tenu par sa mère.

CIM Internet