Paris Match Belgique

« Pas content » contre les anti-PMA pour toutes, Stromae envisage de porter plainte

stromae

Image d'illustration. | © BELGA PHOTO / LAURIE DIEFFEMBACQ.

Société

Le musicien envisagerait de porter plainte après l’utilisation de son morceau « Papaoutai » lors de la manifestation d’opposants à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. 

 

Le 6 octobre dernier, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Paris contre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Durant la manifestation, plusieurs morceaux de musique se sont fait entendre, notamment « Bitter sweet symphony » de The Verve, « Let me down slowly » d’Alec Benjamin ou encore « Papaoutai » de Stromae. Sauf que selon « Quotidien », l’artiste belge n’a pas donné son autorisation et ne serait « pas content » que sa musique ait été récupérée par le mouvement, selon la journaliste Salhia Brakhlia qui précise qu’il envisage de porter plainte contre les organisateurs de la manifestation.

Lire aussi > Une équipe de « Quotidien » agressée pendant la manifestation anti-PMA

« On est contre l’utilisation et le détournement de la chanson et de son message », a lui fait savoir l’attaché de presse du chanteur contacté par l’émission de TMC.

Lire aussi > Sur Twitter, la STIB compare Stromae à des trams (et on se demande où est la blague)

Sur le site de la Sacem – la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique – il est bien noté qu’il est nécessaire de faire une demande pour diffuser de la musique lors d’une manifestation et de s’affranchir de droits d’auteur.

Mots-clés:
France Quotidien stromae PMA
CIM Internet