Paris Match Belgique

C’est officiel : L’Autriche met fin à sa tradition du « café clope »

Image d'illustration. | © Unsplash

Société

C’en est fini d’une exception autrichienne: les fumeurs ne peuvent plus « en griller une » dans les cafés et restaurants du pays, contraints de bannir la cigarette à partir de vendredi en vertu d’une législation anti-tabac qui a mis des années à s’imposer.

L’Autriche est l’un des derniers pays européens à interdire la cigarette dans les établissements de restauration, alors que près d’un quart de la population du pays de 8,8 millions d’habitants est fumeur, au-dessus de la moyenne européenne (18%). Pour l’entrée en vigueur de la mesure, à minuit, plusieurs bars de Vienne avaient organisé des « soirées dernière clope », certains allant même jusqu’à offrir des cigarettes à volonté.

Le grand nettoyage du « cendrier du l’Europe »

En juillet, le parlement avait fini par voter une loi anti-tabac restrictive puisqu’elle proscrit la consommation de tabac dans les établissement de moins de 50m2, qui pouvaient jusqu’ici être entièrement fumeurs. Les espaces fumeurs séparés dont pouvaient se doter cafés et restaurants doivent également être supprimés.

Pexels

Seule la formation d’extrême droite FPÖ s’est opposée à cette mesure, adoptée après que le parti a dû quitter le gouvernement, en mai, à la suite d’un scandale de corruption. Avant cela, le FPÖ avait forcé son allié conservateur Sebastian Kurz à renoncer à l’interdiction du tabac. Une pétition signée par près de 900.000 personnes réclamait au contraire que l’Autriche cesse d’être « le cendrier de l’Europe ».

Lire aussi > Expulsés de Venise pour s’être fait un café

En se présentant comme celui qui défend « la liberté de fumer », le FPÖ s’inscrivait dans une longue tradition. L’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse avait instauré un monopole du tabac dès 1764, qui ne sera totalement brisé qu’en… 2001, lorsque le gouvernement a privatisé l’entreprise Austria Tabak, l’un des fleurons de son industrie, resté leader du marché jusqu’en 2016.

Avec Belga

CIM Internet