Paris Match Belgique

« Les Bronzés font du ski » fêtent leurs 40 ans, l’étonnant secret de tournage raconté par Patrice Leconte à C à Vous

Patrice Leconte, réalisateur du film Les Bronzés font du ski

Patrice Leconte raconte les secrets de tournage du film "Les Bronzés font du ski" à l'occasion de leurs 40 ans | © BELGA/MAXPPP

Société

Hier soir, l’émission C à Vous consacrait son édition du 6 novembre aux 40 ans du cultissime Les Bronzés font du ski. À cette occasion, le réalisateur Patrice Leconte a pu s’exprimer sur les différentes anecdotes rencontrées durant le tournage, dont une concernait Josiane Balasko qui n’avait pas encore été révélée jusque-là. 

C’est le film culte par excellence, celui qu’on risque bien de se repasser avant Noël histoire de se remettre dans l’ambiance des sports d’hiver. Les Bronzés font du ski fêtent leurs 40 ans cette année et sortent un DVD collector pour marquer le coup. C’était aussi l’occasion pour le réalisateur Patrice Leconte de revenir sur quelques anecdotes de tournage, de la fameuse scène de la liqueur d’échalotes à celle de Michel Blanc coincé sur le télésiège. Ce dernier en a profité pour livrer une histoire jusque-là inconnue des téléspectateurs concernant la célèbre chute à ski de Josiane Balasko.

L’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine, qui succédait sur le plateau à l’interview de Michel Platini à l’occasion de la sortie de son livre Entre Nous, a révélé avec humour un secret longtemps gardé par Josiane Balasko, qui joue Nathalie dans le film :

« Je vais vendre la mèche, Josiane ne skiait pas du tout. Elle n’avait jamais été à la montagne avant ce film. Elle raconte à qui veut l’entendre qu’elle a fait cette cascade. Elle a skié mais là ce n’est pas elle. Je pense qu’elle aurait pu le faire mais c’était un peu risqué donc on a pris une fille qui était monitrice de ski et qui est tombée à sa place. »

Lire aussi > La saison de Noël est lancée : 10 sorties Netflix pour cocooner jusqu’en décembre

  • Parmi les autres anecdotes de tournage, Patrice Leconte raconte la célèbre scène de la liqueur de crapaud. Comme on s’en doutait, il ne s’agissait pas d’un vrai crapaud dans la bouteille d’alcool que s’efforcent à digérer les acteurs mais bien d’un jouet en plastique immergé dans de l’eau. Il n’était donc pas question d’alcool fort sur le tournage, juste d’un très bon jeu de comédien.

Une autre anecdote concerne cette fois la scène du cochon Copain, monté en toute clandestinité dans une valise jusqu’à l’appartement pour ne pas surprendre les locataires des chambres voisines. L’animal avait été endormi par un vétérinaire et accroché à une table pour les besoins du film. On peut cependant apercevoir que l’animal, en phase de réveil, gesticule légèrement sur la table d’opération. On remarque que les spasmes du cochon, qui n’était pas sensé se réveiller en plein tournage, provoque une légère angoisse chez Christian Clavier qui s’éloigne de la table au moment du célèbre « Bouffez-le ! ».

Finalement, Leconte est revenu sur la chanson légendaire chantée par Michel Blanc sur le télésiège. Dans le scénario original, l’interprète de Jean-Claude Dusse chante Étoile des neiges, de Line Renaud. Mais le titre coûtait tellement cher aux producteurs que la chanson dû être modifié après le tournage de la scène par « Quand te reverrais-je, pays merveilleux ». On voit d’ailleurs un défaut de doublage entre le mouvement des lèvres de Michel Blanc coincé sur le télésiège et la chanson chantée a posteriori.

CIM Internet