Paris Match Belgique

La cagnotte pour régler la caution de Patrick Balkany fait un gros flop

La cagnotte pour aider Patrick Balkany a fait un vrai flop.

Malgré l'optimisme de plusieurs habitants de Levallois-Perret, la cagnotte pour aider Patrick Balkany a fait un fiasco. | © Belga

Société

La cour d’appel de Paris vient de rejeter la deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Mais même si celle-ci avait été acceptée, l’ancien maire de Levallois-Perret aurait difficilement pu être libéré, contraint par une amende salée… que personne ne semble motivé à payer. 

 

Le 28 octobre, la cour d’appel de Paris a accepté la première demande de remise en liberté de Patrick Balkany, liée à sa condamnation à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale, à la condition du versement d’une caution de 500 000 €. Suite à cette décision, le Parisien avait partagé les propos de Patrick Balkany : 

« On n’a plus un rond. Je crains que, malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou, car je ne vois pas comment réunir cet argent. » 

Son avocat, Éric Dupond-Moretti, avait également regretté la décision de la cour d’appel : « Ce cautionnement pose problème. Pour le payer, il faut bien que l’argent transite par un compte. Or celui de Patrick Balkany a été saisi et celui de son épouse aussi. »

Lire aussi : Donald Trump se voit comme un écologiste, et ce n’est pas une blague

Une cagnotte avait dés lors été lancée par les Levalloisiens. Le 4 novembre dernier, Isabelle Balkany annonçait qu’une association de soutien avait été créée pour payer la caution de son mari Patrick : « Des Levalloisiens, avec notre accord, ont déposé une attestation de soutien pour acquitter la caution de Patrick en préfecture. » Seul bémol, c’est que cet appel aux dons n’a permis de récolter que 10 % de la somme, soit un peu moins de 50 000 euros…

Balkanython

Des Levalloisiens ont décidé de lancer un Balkanython afin de payer la caution judiciaire de Patrick qui n’a « plus un rond » !

Publiée par Compteur Officiel De Gilets Jaunes sur Mardi 5 novembre 2019

 

L’appel aux dons lancé par les habitants de Levallois-Perret avait pourtant été accompagné d’une publicité grandiloquente sur les réseaux sociaux. Le baron des Hauts-de-Seine et son épouse n’ont malheureusement pas pu se rabattre sur la générosité de leurs administrés et amis pour tenter de réunir la somme. Certains habitants de Levallois-Perret y avaient pourtant cru : « Ça me scandalise qu’il n’y ait pas plus. J’ai donné la moitié de ma retraite », déclare l’un d’eux au micro d’Europe 1. Une autre habitante raconte : « C’est de l’acharnement politique, c’est tout ! Moi j’ai envie qu’il sorte, c’est un très bon maire, il fait énormément pour les personnes âgées, pour les enfants pour les familles ».

D’autres réactions illustrent davantage le manque de succès de cette cagnotte : « C’est quelqu’un qui a fraudé, point final. Et il a fait ça avec l’argent des Levalloisiens, je trouve ça honteux de donner de l’argent à quelqu’un qui a fraudé », déclare un autre habitant plus sceptique.

Ainsi, quelle qu’ait été la décision des juges aujourd’hui, Balkany n’aurait de toute façon pas pu quitter la prison parisienne de la Santé.

CIM Internet