Paris Match Belgique

Qui est Dan Bilzerian, ce « roi d’Instagram » macho qui veut devenir président des États-Unis ?

Inspiré par la trajectoire de Trump, il veut lui succéder en tant que président.

Dan Bilzerian lors d'une rencontre avec Donald Trump en décembre 2015. | © Instagram / @danbilzerian

Société

« Il pose avec des armes, des filles dénudées ou des voitures de luxe. Son style de vie débauché semble être la seule cause de sa célébrité. Sans qu’on sache très bien d’où lui vient son argent. »

 

En trois mots, le Nouvel Obs parvenait parfaitement à résumer le profil de Dan Bilzerian. Dans un article publié en 2015, l’hebdomadaire français tentait de cerner le profil de celui que l’on surnomme « le roi d’Instagram ». Depuis, la seule chose qui semble avoir évolué chez Dan, c’est son nombre de followers (presque 30 millions aujourd’hui)… et le paysage présidentiel américain. Deux ans plus tard, Donald Trump devenait le 45e président des États-Unis. Le destin du célèbre milliardaire a sans doute inspiré Bilzerian, qui vient d’annoncer qu’il se présentera aux élections américaines de 2024…contre Kanye West.

Lire aussi > La fois où Michael Jackson a voulu embrasser Melania Trump

 

30 millions de followers sur Instagram

Des filles, des armes et du fric, voilà à peu près ce qui résume le quotidien de Dan Bilzerian. Le joueur de poker de 38 ans multiplie les clichés osés au milieu de filles à moitié nues, en maillot de bain sur des yachts hors de prix ou en rangers et t-shirt ultra moulé au milieu d’armes à feu derniers cris. Ses clichés obtiennent chacun plusieurs millions de likes et la palme d’or du machisme.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dan Bilzerian (@danbilzerian) on

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dan Bilzerian (@danbilzerian) on

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dan Bilzerian (@danbilzerian) on

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dan Bilzerian (@danbilzerian) on

Il s’est fait connaître grâce à sa barbe

Dan Bilzerian vit entre Los Angeles et Las Vegas. C’est lors du World Series of Poker de 2013 qu’il se fait repérer grâce à une apparition en arrière-plan. Une jeune femme pendue à ses bras lui caresse la barbe de façon langoureuse. Il n’en faut pas plus au mouvement No Shave November pour s’emparer de la séquence et la décliner en gifs viraux.

Depuis, sa barbe très fournie est devenu sa marque de fabrique, emblème de sa virilité. Une « Rambo » attitude que revendique et alimente constamment l’ancien Marines.

Women love beards.

On ignore d’où il tire toute sa fortune

« Sois suffisamment riche pour que personne ne te dise ce que tu dois faire » est sa devise. Pourtant, un véritable mystère entoure la fortune de Bilzerian. Les rumeurs oscillent entre gains faramineux au poker et argent de papa. Dans une interview au Wall Street Journal, Dan confesse avoir hérité d’une partie de la fortune paternelle, acquise en achetant et revendant des sociétés. Peut-être parce que Paul Bilzerain n’a réglé que 3,7 millions de dollars sur les 62 que le fisc américain lui réclame. Mais Dan prétend que c’est surtout au poker qu’il doit sa fortune, malgré le scepticisme de plusieurs experts du poker.

Lire aussi > Donald Trump se voit comme un écologiste, et ce n’est pas une blague

« Il joue au poker avec des enjeux vraiment, vraiment élevés, mais il ne joue pas dans les meilleurs jeux avec des mecs comme Tom Dwan, ou à Macao, où des millions de dollars sont gagnés et perdus tout le temps. Je pense que Dan utilise davantage le poker pour construire son image, et je pense qu’il y a plein de gens qui sont d’accord pour lui prêter un jet privé ou le laisser tester une voiture ridicule », déclare Jonathan Grotenstein, joueur et contributeur à All In.

 

Trump et lui sont copains comme cochons

Ces provocations en ligne et son étalage ostentatoire de richesses ne sont pas sans rappeler un certain président américain, dont il est d’ailleurs le grand ami. Dan déclare en légende de sa photo avec Trump : « Dans l’ère du politiquement correct, il faut respecter ceux qui continuent à être sans filtre ». Les deux hommes partagent la même philosophie, et apparemment les mêmes projets, puisque Dan vient d’annoncer qu’il sera candidat pour l’élection présidentielle de 2024, pas avant. « Je crois que ça me laisse le temps pour gérer mon bordel, » a-t-il déclaré.

On reste cependant sceptique sur les motivations réelles du futur candidat. Ce dernier avait déjà déclaré vouloir se présenter en 2016, à coups de campagnes pompeuses et de t-shirts à slogans, mais n’était finalement jamais passé à l’action.

CIM Internet