Paris Match Belgique

Pourquoi Mark Zuckerberg et Barack Obama portent toujours les mêmes vêtements

Été comme hiver, Mark Zuckerberg porte tous les jours son éternel t-shirt gris.

Été comme hiver, Mark Zuckerberg porte tous les jours son éternel t-shirt gris. | © BELGA

Société

Quel est le point commun entre Steve Jobs, Mark Zuckerberg et Barack Obama ? Tous les trois ont adopté une garde-robe ultra homogène pour être plus performants. 

 

Le dressing du célèbre patron de Facebook se résume à une paire de jean, un t-shirt gris et un pull à capuche… le tout en dizaines d’exemplaires. Quant à Obama, si vous avez été attentifs à ses apparitions, vous remarquerez qu’il ne porte que des costumes gris ou bleus bien prédéfinis. Steve Jobs fut également un grand adepte du minimalise. On vous met au défi de trouver une photo de lui sans son éternel pull à col montant noir, son jeans et ses baskets.

Lire aussi > Pour plus de productivité, faites des pauses

La preuve en images :

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mark Zuckerberg (@zuck) on

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mark Zuckerberg (@zuck) on

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mark Zuckerberg (@zuck) on

Mais en quoi notre style vestimentaire influence-t-il notre productivité? Les recherches de ces deux dernières décennies ont démontré que les décisions inutiles entraveraient nos performances. C’est ce qu’on appelle la « fatigue décisionnelle ». On s’explique. Au cours de notre journée, nous aurons à prendre un nombre incalculable de petites ou grandes décisions. Or, notre cerveau possède une capacité limitée. A chaque nouvelle décision prise, il s’épuise un peu plus jusqu’à saturation. Vous savez, cette sensation de surchauffe qu’on a parfois en fin de journée?

Des études menées par Daniel Kahneman, lauréat du Prix Nobel d’économie en 2002, ont par exemple démontré que les juges avaient tendance à accorder moins de remises de peine tard dans la journée.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by WOO | Worlds of Opportunities (@woocares) on


Alors, même si on ne s’appelle par Steve Jobs, nous aussi on a des décisions à prendre et une vie à organiser, comme tout le monde. Réduire les décisions « inutiles » telles que: « qu’est-ce que je vais manger ce matin? » ou « qu’est-ce que je vais porter aujourd’hui? » permettrait de gagner du temps de cerveau disponible et de privilégier la qualité à la quantité. Moins j’ai de décisions à prendre, plus je peux me concentrer sur chacune d’elles avec motivation et clairvoyance et plus je gagne en efficacité.

Gagner du temps de cerveau disponible en 3 étapes

Le premier tri passe par le dressing. Il a été démontré que seuls 10 à 20% de nos vêtements sont effectivement portés au quotidien. Les 80% restant périment au fond de nos placards. La solution est de se composer une garde-robe « capsule ». On ne garde que les pièces essentielles (pantalons, chemises, pulls) qui s’allient entre elles tout en privilégiants son propre style aux tendances du moment.

Deuxième grand tri: les placards de la cuisine. On prépare sa liste de course à l’avance pour éviter de se laisser tenter une fois sur place. On se concentre sur un petit nombre de menus de qualité pour ne pas passer deux heures à choisir ce qu’on va manger ce soir.

Lire aussi > Le manque de sommeil augmente le niveau de stress émotionnel

Conseil supplémentaire, on privilégie les rayons périphériques de nos grandes surfaces à ceux du centre où se concentre la malbouffe (car cela vendrait mieux). En achetant uniquement le nécessaire, on réduit le gaspillage alimentaire et les déchets inutiles qui l’accompagnent.

La leçon à retenir n’est donc pas d’arrêter de consommer mais d’avoir une attitude plus responsable vis-à-vis de nos habitudes de consommation. On l’a compris, vivre avec moins, c’est mieux ! Cette devise semble avoir plutôt bien réussi à certains. Alors pourquoi par nous?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Barack Obama (@barackobama) on

CIM Internet