Paris Match Belgique

Derrière les portes des orphelinats de Biélorussie

L’affaire a éclaté lorsqu’un pédiatre a invité des journalistes à visiter un orphelinat. | © Flickr - Olli Homan

Société

En Biélorussie, près de 100 enfants et adolescents ont été trouvés dans un état de maigreur alarmant dans plusieurs orphelinats. Les autorités biélorusses ont ouvert une enquête sur les raisons de cette malnutrition. 

Il y a presque 30 ans, l’Europe découvrait avec effroi l’horreur des orphelinats de Roumanie. Après la chute du régime communiste de Ceaușescu, près de 100 000 enfants roumains ont été parqués dans ces mouroirs, maltraités, parfois frappés par de graves troubles psychiatriques. En 2017, l’histoire semble se répéter en Biélorussie.

11,5 kilos à 20 ans

Selon le quotidien The Guardian, des centaines d’enfants ont été découverts dans un état de malnutrition extrême dans plusieurs orphelinats de Minsk, la capitale. L’affaire a éclaté lorsqu’un pédiatre a invité des journalistes à visiter l’un de ces orphelinats dans le but de récolter des fonds pour pouvoir acheter des aliments à haute teneur énergétique. Les photos publiées par le magazine en ligne Imena montrent que la plupart des enfants ont la peau sur les os. La revue a rapporté qu’une femme de 20 ans ne pesait à peine que 11,5 kg – le poids normal d’un enfant de deux ou trois ans.

Lire aussi > La tragédie des bébés d’un couvent irlandais


Ils n’ont pas de cerveau

Certains responsables des établissements concernés ont tenté de se défendre en affirmant qu’ils n’étaient en rien responsables de l’état des enfants. « La raison pour laquelle ils ne prennent pas de poids n’est pas liée à une alimentation défaillante, mais à leur psychisme. Ils n’ont pas de cerveau », a déclaré l’un d’eux. « Ces enfants sont incapables de marcher, ils sont constamment au lit. Ils n’ont donc pas de muscles » a déclaré Ella Borisova, directrice de l’orphelinat Cherven.

Une enquête en cours

Les autorités ont lancé une enquête sur la façon dont les enfants ont fini dans un tel état. Les procureurs disent qu’ils sont victimes de négligence et de malnutrition, et plusieurs administrateurs d’orphelinat ont été licenciés.

Selon le ministère de l’Éducation biélorusse, le pays comptait plus de 21 000 orphelins en 2016. Seulement environ 5 000 enfants sont des orphelins biologiques, d’autres sont des orphelins sociaux, c’est-à-dire que leurs parents sont vivants mais privés de droits parentaux.

Lire aussi > Des enfants autistes en quête de l’école « parfaite »

CIM Internet