Paris Match Belgique

Dans 20 ans, le boom des e-bébés, nés de couples rencontrés en ligne

e-bébés nés de rencontres en ligne

Quatre bébés sur dix seront des e-bébés d'ici 2030. | © Irina Murza/Unsplash

Société

La suite logique du succès des sites de rencontres.

 

Trouver l’amour sur les sites de rencontre est devenu de plus en plus courant. Entre les app, les forum et les sites, les célibataires ont l’embarras du choix pour matcher et apprendre à connaître des inconnus par connexions interposées. En Angleterre, déjà un quart des relations des jeunes entre 18 et 35 ans ont commencé en ligne et, inévitablement, les bébés nés de ces couples numériques vont suivre dans les prochaines années. À tel point que des chercheurs britanniques ont estimé qu’en 2037, il y aurait davantage de e-bébés, donc nés de couples rencontrés en ligne que de bébés nés de couples plus traditionnels.

Lire aussi > Les sites de rencontres rendent les gens moins séduisants dans la vraie vie

Des chercheurs de l’Imperial College Business School ont mené une étude en collaboration avec le site de rencontres eharmony auprès d’environ 4 000 adultes Britanniques. Ils ont identifié 2035 comme année charnière durant laquelle davantage de couples se formeront en ligne que dans la « vraie vie ». Ils estiment donc que deux ans plus tard environ, en 2037, la plupart des bébés seront des e-bébés, soit nés de couples qui se sont rencontrés en ligne. Dans leur rapport « Future of Dating », les chercheurs ont utilisé des projections de recherche eHarmony croisées avec la croissance de la population. Ils ont ainsi pu étudier l’impact de la technologie sur le monde, rapporte l’Imperial College Business School.

Il ressort du rapport que près de trois millions de e-bébés sont nés de ces relations initiées numériquement depuis le début des années 2000. D’après les projections des spécialistes, quatre bébés sur dix seront des e-bébés d’ici 2030 et il ne faudra ensuite plus attendre que 7 ans pour que ceux-ci soient majoritaires. Cela représente la suite logique des relations actuelles et de l’importance qu’acquièrent les technologies dans nos habitudes. « Cette croissance du nombre de rencontres en ligne s’est particulièrement accélérée au cours des dernières années : près du tiers des relations ont été établies entre 2015 et aujourd’hui (32%). Cela représente une augmentation de près de 68% sur la période 2005-2014 (19%) », précise encore l’Imperial College Business School.

Les sites de rencontre et les e-bébés
Priscilla Du Preez/Unsplash

Adieu le bar

Il y a quarante ans, c’est dans les bars que les rencontres se déroulaient le plus souvent. Dans les années 80, « un couple sur cinq se rencontrait dans un pub. À l’heure actuelle, un sur 14 le fait ». Pour les moins de 35 ans, c’est clairement les rencontres en ligne qui permettent de créer des relations. Loin devant les rencontres au travail (20%), via un ami commun (19%) ou dans un bar (17%). Pour 46 % des Britanniques interrogés, ces rencontres numériques permettraient de trouver une personne plus compatible. C’est vrai qu’après les premiers échanges, on sent assez rapidement si le courant passe ou non. Les rendez-vous en vrai arrivent par la suite après avoir déjà fait un peu connaissance l’un avec l’autre.

Lire aussi > Comment les applis de rencontre peuvent affecter votre santé mentale

« Le monde numérique a simplifié le processus de datation en ligne. Il est donc plus facile de trouver une personne tout en veillant à ce qu’elle corresponde à vos critères. Selon le rapport, 2035 sera une année déterminante pour la découverte de l’amour et le début d’une nouvelle ère de rencontres du XXIe siècle », explique le docteur Paolo Taticchi, chercheur principal. En effet, 47% des personnes interrogées déclarent qu’Internet facilite la rencontre d’un partenaire pour les personnes introverties.

CIM Internet