Paris Match Belgique

Voici ce qui nous plairait le plus dans une paire de seins (selon les chercheurs)

Voici ce qui nous plairait le plus dans une paire de seins

Mais qu'est-ce qui fait finalement qu'une jolie poitrine est une jolie poitrine ? | © Unsplash / Victoria Strukovskaya

Société

Si la recherche du sein parfait est sans doute une quête vaine. Des scientifiques tentent malgré tout d’étudier les parties les plus intéressantes d’une poitrine, cela afin d’essayer d’y déceler des preuves de préférence. Voici ce que ça a donné. 

 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Chaque jour, 770 interventions esthétiques sont réalisées en Belgique, et l’augmentation mammaire est en tête des opérations. Mais qu’est-ce qui fait finalement qu’une jolie poitrine est une jolie poitrine ? Selon Vice US, cette question existentielle semble avoir aussi titillé les scientifiques.

Où s’attarde le regard ?

C’est une équipe de chercheurs polonais qui s’est intéressée à la question, dans une étude intitulée « Analyse de la perception visuelle de l’esthétique et de la symétrie des seins chez la femme: une étude de suivi oculaire ». Comme son nom l’indique, il s’agissait d’utiliser une technologie de suivi de l’oeil pour déterminer quelle partie de la poitrine était examinée le plus. L’étude s’est basée sur le regard de 50 hommes et 50 femmes. Les préférences sexuelles et le genre des participants n’ont cependant pas été précisés dans l’étude. On peut seulement lire qu’ils sont tous issus du même milieu culturel (qu’on imagine plutôt européen). Il reste donc à aller voir du côté des autres parties du globe.

Lire aussi > L’évolution expliquerait pourquoi les hommes aiment les seins

En attendant, on découvre que ce que ces participants regardent le plus, ce sont les tétons et le fameux underboobs, la ligne qui dessine la partie inférieure des seins.

Qu'est-ce qui fait une belle paire de seins
Unsplash / Annie Spratt

Pour justifier sa recherche, Piotr Pietruski l’auteur principal de l’étude, a déclaré :

« Des termes tels que » beauté « ou » esthétique « sont subjectifs et donc mal définis et mal compris »

« De ce fait, les chirurgies du sein esthétiques et reconstructives souffrent de l’absence d’une méthode normalisée d’analyse des résultats postopératoire … La technologie de suivi oculaire permet une analyse quantitative de la perception visuelle par l’observateur de stimuli spécifiques, tels que la compréhension de l’esthétique et de la symétrie du sein. « 

Lire aussi > Pourquoi idéalise-t-on les seins ronds ?

Les participants se sont vus présenter différentes images de seins générées par ordinateur (des seins flous, des guirlandes de différentes tailles, etc.). Ils devaient les évaluer de 1 (« médiocre ») à 10 (« excellent »). Précisons que toutes les images de l’étude sont composées de peaux blanches avec des corpulences minces semblables.

Une IA pour aider les chirurgiens plastiques

Les chercheurs reconnaissent cependant que suivre le chemin du regard des participants ne leur donne pas toutes les informations sur ce que les gens trouvent réellement attrayant, juste les endroits où ils se concentrent le plus. Ils ajoutent également qu’il est difficile de réaliser une étude exhaustive étant donné l’influence de notre milieu culturel sur nos préférences.

Pietruski conclut que l’intérêt principal de l’étude, finalement, serait son utilisation par une intelligence artificielle. L’IA pourrait utiliser les résultats de ce travail pour réaliser une évaluation automatique des seins à l’avenir et aider les chirurgiens à donner le résultat le plus satisfaisant possible à leurs patients.

Finalement, comme le conclut si bien Vice, les plus beaux seins ne sont-ils pas ceux qui vous rendent heureux ?

 

CIM Internet