Paris Match Belgique

Qu’est-ce que le « halfalogue », cette conversation qui vous distrait au bureau ?

Un open space vide

L'open space, ce fléau. | © Unsplash/kate.sade

Société

Au bureau, il existe plusieurs éléments qui perturbent votre productivité. Le halfologue en fait partie.

Travailler dans un open space a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. L’absence de cloisons et de murs facilite la communication entre collègues, mais permet de découvrir aussi leurs défauts. Celui qui prend par exemple son clavier pour une machine à écrire. Celle qui éternue si fort que tout le monde sursaute dans un périmètre de dix mètres. Celui qui ne connait pas le mode silencieux ou vibreur de son téléphone portable. Ou encore celle qui abandonne ses tasses utilisées au bord de son bureau. Des détails qui, répétés régulièrement, agacent, irritent et détournent votre attention du travail à accomplir.

Lire aussi > Do-in : 5 techniques d’auto-massage à réaliser au travail

Si le récap’ du week-end de vos deux voisins vous dérange, une autre conversation vous déconcentre encore plus : un simple coup de fil. Et c’est la science qui le dit.

« Demilogue »

Après le dialogue et le monologue, des psychologues américains ont théorisé le « halfalogue ». En français, on pourrait le nommer « demilogue », une conversation téléphonique dont on entend seulement la moitié. Imposé, cet échange contraint votre cerveau à l’écouter avec une grande attention. Mais pourquoi est-il plus perturbant qu’une conversation entre deux personnes physiquement présentes ? Contrairement à un dialogue, où les deux parties sont audibles, dans le cas d’un « halfalogue », il est difficile de prédire le moment où cette conversation parasite va s’arrêter ou reprendre.

Un employé au téléphone
© Unsplash/Berkeley Communications

La solution ?

Face à cet élément qui perturbe votre productivité, Fast Company suggère d’installer un bruit de fond. Étonnamment, la solution serait donc de travailler en musique. Une méthode qui nous fait le plus grand bien et qui nous empêche d’écouter les conversations des collègues, téléphoniques ou non.

CIM Internet