Paris Match Belgique

Sanction pour avoir demandé une cigarette à Liège : le bourgmestre s’exprime sur la mendicité

Willy Demeyer a rappelé les efforts entrepris par la Ville | © Belga

Société

La sanction administrative reçue par un SDF ayant demandé une cigarette à un passant avait fait des vagues à Liège. Suite à la circulation d’une pétition, le bourgmestre s’est exprimé, rappelant que Liège est une des villes wallonnes qui investit le plus dans la lutte contre la précarité sociale. 

 

Durant la semaine dernière, la pétition « Vous auriez pas une clope ? » a circulé sur la toile. Cette protestation lancée par une citoyenne fait suite à une sanction administrative donnée à un SDF par la police, au motif qu’il aurait demandé une cigarette à un passant. Lundi soir, 1.866 signatures ont été récoltées. Par voie de communiqué, le bourgmestre Willy Demeyer a tenu à réagir. Il a ainsi dit avoir pris connaissance de la pétition circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Lire aussi : En France, objectif zéro sans-abri d’ici 10 ans

Mendicité en alternance

Le bourgmestre souligne que Liège est l’une des villes wallonnes qui consacre le plus de moyens à la lutte contre la précarité sociale et à la prise en charge des personnes en détresse sévère. Ces aides aux personnes en situation de précarité sont organisées autour de trois axes: le CPAS, avec un budget s’élevant à 165 millions d’euros dont 25 sont une dotation de la ville, le relais social et le plan de cohésion sociale, subsidiés chacun par la Région Wallonne à hauteur 1,5 millions d’euros. Le bourgmestre rappelle qu’un règlement appliqué depuis 2001 permet à la Police d’avoir un cadre d’intervention clairement défini. La mendicité est autorisée en alternance selon les quartiers. Il ajoute enfin être ouvert au débat avec les initiateurs de la pétition.

  • Avec Belga
CIM Internet